Une nouvelle session d'Assises à Basse-Terre

Par 25/01/2021 - 15:07
01/01/2020 - 00:00

La deuxième session de la cour d'assises de l'année s'ouvre ce lundi après-midi à Basse-Terre. Une session écourtée avec l'approche des vacances scolaires de carnaval, qui s'étalera seulement jusqu'au 9 février. 3 affaires sont appelées à être jugées. Un meurtre, un vol et un viol avec arme et un vol avec violences ayant entrainé la mort.

    Une nouvelle session d'Assises à Basse-Terre

Un meurtre à Baie-Mahault, commis le soir du 22 mai 2016 ; un vol et un viol perpétrés le 13 novembre de cette même année à Pointe-à-Pitre et un vol avec violence ayant entrainé la mort le 13 décembre 2015 à Anse Bertrand. Ce sont ces trois affaires qui seront jugées au cours de la deuxième session de la cour d’assises de l’année 2021.

Dans le premier dossier jugé à compter de ce lundi après-midi, un jeune de 25 ans est poursuivi pour meurtre. Jordan FORBIN, sans profession comparaîtra libre sous contrôle judiciaire pour un procès prévu jusqu'à mercredi.

Dans le second dossier, un autre jeune de 31 ans, Gary LEMAR, détenu depuis le 13 février 2017, devra s'expliquer sur les accusations portées contre lui par une commerçante victime d’un vol et d’un viol, à l'intérieur même de son propre commerce au moment de la fermeture. L'affaire se déroulera sur 2 jours, jeudi et vendredi.

Enfin, toute la semaine prochaine, ils seront 5 à se présenter devant la cour pour des faits au cours desquels, une personne a perdu la vie. Sharkim HENDERSON, Dylan DELTA, Stanley LENDO et Djanoughi NAGAMAN comparaîtront détenus alors que Mathew PAQUET se présentera libre sous contrôle judiciaire. Ces jeunes âgés entre 23 et 26 ans, avaient 5 ans de moins lors des évènements. Ils dépassaient à peine la majorité lorsque les actes qui leurs sont attribués se sont produits.

Dans les trois affaires qui doivent être jugées au cours de cette session, la durée de traitement en première instance est comprise entre 4 et 5 ans. Un temps qui peut paraitre très long lorsque l'on est détenu mais ces traductions dépendent aussi d'aléas qui peuvent ralentir les procédures.

Tags