Vendeurs de quénettes le jour, cambrioleurs la nuit

Par 01/09/2018 - 14:57 • Mis à jour le 01/09/2018 - 14:57

Deux jeunes majeurs comparaissaient ce vendredi pour une série de cambriolages commis durant ces grandes vacances dans le nord Grande-Terre. Plusieurs habitations et commerces pour parfois des butins dépassant les milliers d’euros. Vendeurs de quénettes en journée, ils profitaient de la nuit pour sévir. Le tribunal les a condamnés à des peines de prison allant de 12 à 18 mois.

    Vendeurs de quénettes le jour, cambrioleurs la nuit

Plusieurs vols par effraction commis principalement sur la commune de Port-Louis mais aussi au Moule. Lawence Laporte et Truddy Beltou, tous justes majeurs ont pour seul activité habituelle, la vente de quénettes sur le bord des routes, mais une fois la nuit tombée ils écumaient les maisons ou magasins à la recherche d'objets précieux. Chez des particuliers, des bijoux, du matériel informatique et même des fusils de chasse ont été dérobés. Les deux comparses ont aussi dévalisé des snack-bars, des salons de coiffures, une épicerie, allant jusqu’à emporter 5000€ de cigarettes un soir.

A la barre, le meneur Lawrence, déjà très connu du tribunal pour enfants, a tenté de minimiser les faits, il n’a rien fait, on lui aurait vendu cette marchandise, qu’il volerait pour manger. Sauf qu’il avait déjà avoué face aux gendarmes en garde à vue, et sur un ton arrogant, avait même indiqué qu’il dirait le contraire devant les juges. Tout à été noté sur la procédure et versé au dossier.

Des mensonges donc, ce qui a été démontré par le ministère public "il ne vole par pour manger, mais pour s’acheter des vêtements de marques" a indiqué le procureur, ses publications arrogantes sur Facebook en sont la preuve. Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné le jeune homme à 18 mois de prison ferme mandat de dépôt, son complice suiveur, à 1 an aménageable.