Vice de procédure concernant la soixantaine de migrants

Par 26/02/2021 - 18:00
01/01/2020 - 00:00

Une soixantaine de migrants étaient escortés ce vendredi devant la juridiction pointoise. Les services du Palais de Justice ont d'ailleurs dû s'adapter aux circonstances en mobilisant plusieurs magistrats et juges de la détention et des libertés. 52 hommes, 11 femmes et 1 bébé avaient été victimes d'un échouage en mer, au nord près de l'îlet Caret lundi. Mais selon le collectif d'avocat, un vice de procédure a été soulevé.

    Vice de procédure concernant la soixantaine de migrants

La soixantaine de migrants échoués lundi dans le grand cul de sac marin et ramenés au port de croisière, ont tous été présentés aujourd'hui devant le tribunal pointois. Selon nos informations, il n'y aura pas de mesures coercitives à leur encontre, ils seront donc remis en liberté. Notez que 3 clandestins d'origine indienne ont déjà ces derniers jours fait l'objet d'une reconduite vers leur pays.

Pourquoi cette décision des juges ? Il y a aurait eu un vice de procédure. Maître Gérald Coralie, l'un des avocats du collectif défendant ces étrangers en a dit plus : 

Les services administratifs ont 24h pour faire appel de la décision, en attendant, les migrants sont maintenus au centre d'attente. Quant au 2 passeurs présumés originaires de la Dominique, interpellés le jour même, ils ont été déférrés devant la JIRS de Fort de France, mis en examen et écroués. 

Tags