Violences urbaines : comment gérer les détentions ?

Par 30/11/2021 - 16:57 • Mis à jour le 30/11/2021 - 16:54

Face à de nombreuses arrestations effectuées ces dernières semaines, les services judiciaires sont mobilisés. Ainsi, plusieurs procès ont déjà eu lieu, ainsi que des placements en détention provisoire lors d'ouvertures d'information. Comment la Justice gère t-elle la disponibilité de places en prison ?

    Violences urbaines : comment gérer les détentions ?

Face aux nombreuses interpellations et condamnations survenues ces jours ci, un autre problème se pose pour les syndicats de prison. Des établissements déjà en temps normal, surpeuplés et qui voient de nouveaux arrivants, définitivement jugés ou incarcérés provisoirement le temps des enquêtes. Comment pousser les murs du centre de fond Sarail en cette période de crise?

Pour Eric Pétilaire, secrétaire de la CGT-Pénitentiaire, il faut que la Justice privilégie les peines alternatives : 

Justement, évoquons les sanctions judiciaires et pénales prononcées depuis le début de cette crise sociale, initialement, pas moins de 108 interpellations avaient été opérées au total, mais toutes non-pas été suivies de jugement devant le tribunal correctionnel, mais parfois d'autres mesures comme des bracelets éléctroniques ou des TIG, voir des relaxes.

La Présidente du Tribunal Judiciaire de Pointe-à-Pitre, Hélène Judes souligne que la justice a pris le soin d'examiner chaque dossier au cas par cas :

Tags