Violent car il n'accepte pas l'homosexualité de son frère

Par 04/09/2020 - 19:09
01/01/2020 - 00:00

Quand l’homosexualité dans une famille fait débat voir pire. A Saint-Martin, un jeune homme a écopé de 4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, pour avoir violenté et menacé de mort son propre frère. L’objet du litige ? Il reprochait à ce dernier son orientation sexuelle suite à un coming-out. Jugé en comparution immédiate au tribunal de Marigot mercredi, l’individu a depuis été transféré et incarcéré en Guadeloupe.

    Violent car il n'accepte pas l'homosexualité de son frère

Selon le quotidien local du nord, Soualiga Post, le prévenu jugé ce mercredi est donc retourné en cellule. Incarcéré depuis au centre pénitentiaire de Guadeloupe. L’individu de 25 ans avait proféré de façon régulière des menaces sur l’un de ses frères, suite au "coming-out" de ce dernier. "Si je te vois avec un homme, je vais te tuer pendant ton sommeil" aurait-il dit. N’acceptant pas cette orientation sexuelle, il aurait également exercé des violences à l’encontre de toute sa famille dont sa mère.

Il a été présenté en comparution immédiate et reconnu coupable par le tribunal de proximité de Saint-Martin. Les faits reprochés auraient débuté fin juillet lorsque son frère a eu le courage d’avouer son homosexualité à ses proches, à partir de ce moment, il aurait reçu de violentes menaces de la part de son ainé. Des propos répétés et angoissants pour la victime. Fin aout, le frère dans un nouvel élan de colère, aurait lancé des objets et saisi un couteau. L’un des autres garçons, en tentant de s’interposer, a reçu des coups de bâton dans la bagarre.

«Je reviendrai tous vous tuer après ma libération » aurait déclaré le mis en cause. Interpellé par les gendarmes, le forcené a donc été jugé en procédure d’urgence. La mère aurait confirmé ces violences à l’encontre de son autre fils, liées surtout à son homosexualité. « L’orientation sexuelle est une liberté dans notre société » a tenu à rappeler le parquet. Un problème d’éducation, ont précisé les avocats. Le prévenu a écopé au final de 10 mois de prison dont 6 assortis du sursis probatoire, avec interdiction désormais d’entrer en contact avec sa famille.

 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.