Violente agression à Bouillante : l'enseignant victime témoigne

Par 13/11/2020 - 20:17
01/01/2020 - 00:00

Dans l'affaire de l'agression d'un automobiliste dans la nuit du 11 au 12 novembre dernier du côté de Bouillante, prévue d'être jugée ce vendredi soir, selon la procédure de comparution immédiate, les 3 prévenus, deux hommes et une femme, ont demandé un délai pour préparer leur défense. L'affaire reviendra donc le 18 décembre prochain. 

    Violente agression à Bouillante : l'enseignant victime témoigne

Présentés en comparution immédiate à Basse-Terre, la jeune femme et un des deux hommes poursuivis, ont été laissés libres sous contrôle judiciaire jusqu'au 18 décembre, avec interdiction de se rendre à Bouillante et de rencontrer le troisième mis en cause. Ce dernier, plus impliqué, est soupçonné d'avoir frappé l'enseignant. Le plus violent des agresseurs s'est vu prononcer contre lui un placement en détention provisoire. Les trois se sont, ce vendredi après-midi, excusés devant le tribunal et ont demandé "pardon" à la victime, présente à l'audience.

Un professeur des écoles, également formateur de secourisme bénévole, qui, ce mercredi soir, rentrait chez lui à Pointe-Noire, après une formation continue des secouristes de la SNSM donnée à Basse-Terre. Il a vu la mort en face et a eu la peur de sa vie. Pour rappel, fatigué et pris de sommeil, il s'était arrêté pour se reposer mais sa pose s'est avérée beaucoup plus longue que prévue, étant brutalement réveillé par un individu qui cherchait à lui prendre les clefs de son véhicule. L'homme a été roué de coups avant d'être abandonné dans une ravine. 

Ce professeur miraculé a accordé un entretien dans lequel il a reconnu revenir de très loin et s'est dit chanceux que ses agresseurs n'étaient pas armés. Un survivant qui a fait preuve de beaucoup de courage malgré ses blessures, son traumatisme et l'heure tardive, trois heures du matin, pour se rapprocher d'une boulangerie qui préparait du pain et qui a pu ainsi alerter les gendarmes : 


 

 

Tags