Le Préfet Eric Maire remplacé par Philippe Gustin

Par • Mis à jour le 09/05/2018 - 09:51

La décision en Conseils des ministres est tombée ce mercredi matin, après moins d'un an de fonction, l'actuel préfet de Guadeloupe Eric Maire va être remplacé par Philippe Gustin, jusque là délégué interministériel à la reconstruction des îles du nord.

    Le Préfet Eric Maire remplacé par Philippe Gustin

9 mois après avoir pris ses fonctions à la tête de la Préfecture de Guadeloupe, Eric MAIRE, est sur le point de les quitter. Ce matin, le Conseil des Ministres a confirmé son départ. Un départ rapide, que certains trouvent précipité, suite à un séjour court auquel on n'est pas habitué pour observer une moyenne de 2 à 3 ans pour ses prédécesseurs, sauf l'un d'entre eux qui pour des raisons de santé avait dû quitter ses fonctions au terme d'une année et un autre pour quasiment la même durée, mais pour d'autres raisons. Arrivé fin août, prise de fonction début septembre, le futur ex Préfet de la Région Guadeloupe, n'a pas été ménagé ni épargné. Présent sur tous les fronts d'une actualité, à la fois de catastrophes et brûlante, il a du faire face, notamment, à deux ouragans, un incendie de CHU, l'arrivée massive des sargasses que le conflit latent de l'eau n'a pu éteindre. Des dossiers sensibles qui n'ont fait qu'attiser des convoitises et alimenter des polémiques. C'est certainement la fonction qui le veut, mais il faut croire que la charge était trop lourde au point que pour expliquer ce départ qui semble surprendre, se soulèvent un certain nombre d'interrogations qui suscitent des hypothèses qui restent à démontrer et que, peut-être, seul l'intéressé connaît mieux que quiconque.

 

Eric MAIRE, parti, les problèmes subsistent. Ce sera, désormais à son successeur, Philippe GUSTIN, de tenter, à son tour, de les gérer et à tous de les solutionner. Nommé officiellement nouveau préfet de Guadeloupe, lors du conseil des ministres de ce mercredi matin. Ce haut fonctionnaire ne nous est pas inconnu puisqu’il était du voyage présidentiel le 12 septembre dernier en Guadeloupe, tout juste investi par le chef de l’Etat, de la fonction de délégué interministériel à la reconstruction des îles du nord. Agé de 58 ans, il est titulaire à la base d’un doctorat d’histoire sociale. En 1997, il entame une année de cycle préparatoire au concours d’entrée à l’ENA (Ecole nationale d’administration) puis intègre l’école avant d’en sortir diplômé en 2001 (promotion Nelson Mandela). Il prend alors les fonctions de sous-préfet et devient secrétaire général de la préfecture de Mayotte en 2003. Il rejoint en 2005 le ministère de l’Intérieur à la direction des libertés publiques et des affaires juridiques, comme chef du bureau du droit et des procédures d’éloignement. Nommé directeur de cabinet du préfet de l’Isère en 2006, il devient l’année suivante conseiller au cabinet du ministre de l’Agriculture, en charge du développement rural, de la forêt, de la montagne, du cheval et de l’outre-mer.

 

Un mois plus tard en juin 2007, il rejoint le ministre de l’Economie aux côtés de Christine Lagarde, comme conseiller en charge des restructurations, des mutations économiques et de l’outre-mer, là encore. En avril 2008, il ajoute à cette fonction de conseiller celle de directeur adjoint du cabinet de Luc Chatel, alors secrétaire d’Etat en charge de l’industrie et de la consommation et porte-parole du gouvernement. Il devient en mai 2009 préfet hors-cadre chargé d’une mission de service public relevant du gouvernement avant de rejoindre une nouvelle fois le cabinet de Luc Chatel à l’Education Nationale, cette fois-ci comme directeur de cabinet. Cet énarque a débuté sa carrière comme instituteur en Haute-Saône. Il enseigne ensuite en Allemagne puis en Hongrie et en Autriche dans le réseau français de coopération et d'action culturelle relevant du ministère des Affaires étrangères et des études d'Histoire. Philippe Gustin a également occupé la fonction d’ambassadeur de France en Roumanie de 2012 à 2014, nommé par Nicolas Sarkozy avant de prendre la direction générale de l’ancienne UMP, avec pour mission de remettre à flot les finances du parti. Nommé délégué interministériel pour la reconstruction des îles du nord après l'ouragan Irma, Philippe Gustin devient donc officiellement le nouveau préfet de Guadeloupe, en remplacement d’Eric Maire.