"Trou à rats", "île maudite"... Une candidate de télé-réalité fait polémique en se lâchant sur la Guadeloupe

Par 21/01/2021 - 16:04
01/01/2020 - 00:00

Une influenceuse et candidate de télé-réalité vient de réaliser un "bad buzz" sur le réseau social Instagram en critiquant violemment la Guadeloupe suite à un séjour récent dans notre archipel. Signalé à plusieurs reprises, le compte de cette dernière a été suspendu pendant plusieurs heures, avant d'être rétabli ce jeudi.

    "Trou à rats", "île maudite"... Une candidate de télé-réalité fait polémique en se lâchant sur la Guadeloupe

Dans un contexte délicat pour le tourisme en Guadeloupe, voici une vacancière qui ne va sans doute pas faire la promotion de notre archipel. Une candidate de télé-réalité et influenceuse sur Instagram a été largement critiquée sur la toile depuis mercredi suite à des "stories", des vidéos courtes, postées sur le réseau social à-propos de son récent séjour tropical.

Manifestement agacée, elle se lâche vivement sur les différentes situations qui ont généré de la frustration chez elle. Pointant l'absence de réseau, le manque d'eau ou encore le fait qu'elle se soit pris une amende pour excès de vitesse, elle dénigre très largement nos îles et notamment la commune de Saint-François.

Le rhum et le soleil comme "délire"

Elle explique donc successivement avoir reçu une amende pour excès de vitesse lors de ses vacances, pour avoir roulé à 95 km/h au lieu de 70 km/h, alors qu'il ne lui reste que quatre points et qu'elle a récemment fait un stage de récupération, ce qui justifie, selon elle, de s'"énerver sur la Guadeloupe", allant jusqu'à s'interroger sur le fait que notre île soit "maudite".

Par la suite, cette dernière s'insurge de l'existence de zones blanches à Saint-François, estimant qu'il n'y en a pas en métropole, alors que selon des données gouvernementales, plus de 500 communes françaises étaient encore concernées par ce phénomène en 2017. Sur la base de ce manque d'accès au réseau de communication, cette influenceuse invite donc ses "followers" (ses fans), à ne pas "aller là-bas", "dans ce trou à rats".

Dans une autre vidéo, la touriste agacée souligne également le manque d'eau comme une problématique majeure, ce que ne contrediront pas les Guadeloupéens, mais souligne ensuite que peut-être que les gens s'en moquent si c'est leur "délire" de vivre de "rhum et de soleil". Des stéréotypes qui ne sont pas passés sur les réseaux sociaux. 

Largement signalée par les internautes, l'ex-candidate de l'émission la "Villa des coeurs brisés" a vu son compte fermer sur Instagram. Suspendu dans un premier temps par la plateforme, il a été réactivé ce jeudi. Cette dernière y a présenté ses excuses, disant s'être exprimée de manière impulsive, ajoutant toutefois qu'elle n'avait "tué personne" et qu'elle estimait ne pas avoir tenu de propos racistes.

Tags