Après l'avis de la CRC sur la Caisse des Ecoles : tensions au Conseil Municipal pointois

Par 09/04/2019 - 10:21 • Mis à jour le 09/04/2019 - 10:21

Lundi soir, des tensions ont éclaté au sein du Conseil Municipal de Pointe-à-Pitre. Alors qu'un rapport de la Chambre Régionale des Comptes en date du 27 mars fait état de 3 millions d'euros de déficit de la Caisse des Ecoles pointoise, il n'était pas question d'en débattre au Conseil.

    Après l'avis de la CRC sur la Caisse des Ecoles : tensions au Conseil Municipal pointois

A Pointe-à-Pitre, le repas à un euro, ce n'est pas pour demain, contrairement à ce que voudrait le gouvernement. La Caisse des Ecoles pointoise est déjà étranglée par les dettes: 3 millions d'euros. Lors du conseil municipal, certains conseillers de l'opposition ont fulminé du manque d'information sur le rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Claude Barfleur a ainsi préféré quitter le Conseil Municipal. Les tensions ne se sont pas arrêtées là puisque Harry Durimel a également qualifié de "comptabilité lambada" la gestion des comptes suite à une réponse du maire sur les 31 agents de la Caisse qui font maintenant partie des effectifs de la mairie mais sont toujours rémunérés par la Caisse des Ecoles. Ambiance recueillie pendant le conseil. Veuillez excuser la qualité sonore de cet extrait...

 

 

 

Quant au maire, Jacques Bangou, il a tenu à rappeler que le conseil municipal n'était pas le lieu de telles discussions mais qu'il fallait attendre un conseil d'administration de la Caisse des Ecoles pour le faire. 

 

 

Une subvention a tout de même été votée hier par le Conseil Municipal

Ecoutez Alberta Albéri, conseillère municipale de l'oppisition et membre du conseil d'administration de la Caisse des ecoles qui a également appris durant le conseil que l'employé accusé de détournements de fonds publics au sein de la Caisse avait repris ses fonctions...Elle est au micro de Stéphanie Sérac 

 

 

A rappeler que la Caisse des ecoles des Abymes est en charge de la livraison des repas pour Pointe-à-Pitre depuis la rentrée 2018 et livre pour deux fois moins cher que le prix de revient pratiqué par la Caisse des Ecoles de Pointe-à-Pitre.