Ary Chalus réagit après les résultats de la présidence de Guadeloupe Port Caraïbes

Par • Mis à jour le 18/03/2016 - 21:34

Ce vendredi 18 mars 2016, quelques heures après l'élection de Philippe Kalil à la tête de Guadeloupe Port Caraïbes, Ary Chalus, le président du conseil régional a fait savoir que cette décision ne respectait pas "le verdict populaire".

    Ary Chalus réagit après les résultats de la présidence de Guadeloupe Port Caraïbes
Ary Chalus, le président du conseil régional battu dans la course à la présidence de Guadeloupe Port Caraïbes a réagi en ces termes suite au scrutin remporté d’une voix par Philippe Kalil, jusqu’alors vice-président de la Chambre des Commerces et de l'Industriedes Iles de Guadeloupe (CCIG) ce vendredi 18 mars 2016.

Pour l’exécutif régional, "les résultats des élections de Guadeloupe Port Caraïbes démontrent, s'il en était besoin, qu'il y a aujourd'hui en Guadeloupe deux mondes qui s'opposent. Celui des institutionnels et celui des représentants légitimes de la population qui ont mandat pour engager le changement. Je regrette que, contrairement à ce qui se passe dans les autres Régions de France en cas de désaccord entre les acteurs locaux, l'État ne se soit abstenu et ai pris part au vote, alors même que j'avais motivé les raisons de ma candidature qui allait dans le sens de l'apaisement. En agissant ainsi, l'État n'a pas respecté le verdict populaire. Il n'a pas respecté l’un des plus grands principes Républicains, qui est celui de la neutralité."


De son côté, le président élu du port Philippe Kalil a également adressé un communiqué aux médias suite à son élection."Je place ma présidence sous le signe du travail, dans l’intérêt du port et plus largement de la Guadeloupe. En tant qu’expert-comptable, j’apporte mon expertise, ma rigueur au service du port et plus largement du territoire guadeloupéen. Le port est un outil essentiel au service du territoire quand plus d’un million de passagers et près de 95% des biens échangés entre la Guadeloupe et son territoire transitent par ses installations. Il faut dépasser les clivages politiques, Le Président de Région Monsieur Ary CHALUS [également candidat à présidence du conseil], m’a sincèrement félicité et je l’en remercie. Le monde économique apprécie un retour à la tâche d’un socioprofessionnel qui travaillera en partenariat avec la Région au service du territoire", a déclaré le nouveau président du conseil de surveillance de Guadeloupe Port Caraïbes ce vendredi.