COVID : le point sur les nouvelles mesures annoncées par le préfet

Par rci 14/04/2021 - 17:52
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

Lors du point de situation sur l’épidémie de coronavirus ce mercredi, le Préfet a annoncé de nouvelles mesures. Face à l’augmentation significative du nombre de cas, l'horaire du couvre-feu est abaissé à 19h à compter de ce week-end. Les cinémas, théâtres et musées vont fermer; Les jauges sont réduites de moitié dans les collèges et les lycées et pourrait être abaissée dans les lieux de culte. Si les chiffres continuent à augmenter la semaine prochaine, de nouvelles mesures plus drastiques devraient être prises a indiqué le préfet.

    COVID : le point sur les nouvelles mesures annoncées par le préfet

Lors du point de situation sur l’épidémie de coronavirus ce mercredi, le Préfet a annoncé de nouvelles mesures. Face à l’augmentation significative du nombre de cas, il faut selon lui des mesures plus restrictives afin de contrer la propagation du virus.

Dès ce week-end, l'horaire du couvre-feu  sera abaissé. Fixé pour l'instant à 22h, il commencera désormais à 19h jusqu'à 5h du matin.Les dérogations de déplacement vont demeurer les mêmes. Le but est d'éviter que les gens circulent pour se rendre à des fêtes ou des rassemblements. 

Alexandre Rochatte a précisé qu'il n'y aura pas de dérogation pour les restaurants qui devront fermer à compter de 19h. Le préfet a également indiqué que les cinémas, théâtres et musées vont fermer à compter de ce week-end.

 L'ensemble de ces mesures seront mises en place pour 3 semaines. 

Une jauge réduite dans les établissements scolaires et les lieux de culte 

A l'instar des mesures mises en place dans les établissements scolaires de Martinique et de la Réunion, le Rectorat va instaurer le travail en demi-jauge pour les élèves des lycées et le collège.

 Une jauge plus restrictive sera mise en place dans les établissements recevant du public. Alexandre Rochatte doit rencontrer les principaux représentants des cultes ce jeudi. La jauge pourraient être abaissée dans les lieux de culte. Après la découverte de deux clusters au sein des chorales  dans la paroisse de Basse-T erre, cette réunion doit également permettre de discuter des règles sanitaires à tenir au sein des chorales. 

Le représentant de l'Etat a également expliqué qu'un protocole plus strict pourrait être mis en place dans les centres commerciaux.

Le sport à l'arrêt 

A compte du 19 avril , les compétitions et les entrainement sportifs pour adultes seront interrompus pour 3 semaines. Cette mesure a été prise en concertation avec les ligues selon le préfet. 

La menace du confinement généralisé 

En cas de poursuite de l’augmentation du nombre de cas, des mesures complémentaires pourraient être prises la semaine prochaine.Elles devraient concerner les restaurants et les galeries commerciales. Alexandre Rochatte a précisé que si les chiffres ne s'amélioraient pas la semaine prochaine, les autorités seraient contraintes de mettre en place des mesures plus drastiques soit un confinement généralisé pour l’ensemble de la Guadeloupe.

Le Préfet a insisté sur le nombre de cas de contaminations dans le milieu professionnel qui reste très important. Il appelle les entreprises à mettre en place le télétravail autant que possible. 

Alexandre Rochatte qui rappelle également que malgré l'actualité sociale mouvementée ces derniers mois, les piquets de grève et les manifestations ne doivent pas faire oublier l’obligation de respecter les gestes barrières et le port du masque.

L'appel à la prise de conscience de Valérie Denux 

Ce mardi, le point de situation épidémique a débuté comme à l'accoutumée par l'intervention de la directrice de l'Agence régionale de Santé. Contre toute attente, la directrice générale de l'ARS s'est montrée très véhémente. Valérie Denux a parlé de son inquiétude face à ces chiffres qui s'envolent, appelant la population à prendre la mesure de la gravité de la situation. " Je me bats à vos cotés depuis plus d'un an" a-t-elle argué "Nous avons un devoir collectif, si on perd la maitrise de la situation, on va perdre des gens". 

Dans ce discours, la  DG de l'Agence régionale de santé a  aussi rappelé que la population avait eu la chance en Guadeloupe de vivre à peu près normalement depuis le début de cette crise avec des mesures moins restrictives que dans les autres départements. 

" Vous êtes peut-être le début d’une chaine de contamination... Il faut qu’on fasse appel aux valeurs fortes de la Guadeloupe, le sens du collectif, la  solidarité, l'amour de la famille, la fierté... La Guadeloupe est une terre de champions et on est dans une course contre la montre".

Valérie Denux qui a insisté sur le fait que la situation très tendue dans l'hexagone ne permettrait pas l'envoi de renforts en Guadeloupe en cas de nouvelle dégradation de la situation.