Chalus veut la présidence du port !

Par 15/03/2016 - 21:21 • Mis à jour le 15/03/2016 - 21:21

Ary Chalus candidat à la présidence de Guadeloupe Port Caraibes. Le Président de Région, élu en décembre dernier, l’a annoncé dans un communiqué de presse. Une candidature qu’il légitime au regard du développement économique du territoire, dont la collectivité régionale à la responsabilité. Mais en lisant entre les lignes on peut dire que cette candidature annoncée est un rebondissement dans la guéguerre que se livre les institutions économiques de la Guadeloupe avec en toile de fonds les suites du scrutin régional de décembre dernier.

    Chalus veut la présidence du port !
C’est la candidature de la cohérence, vu le rôle majeur que va jouer la région avec la mise en musique de la loi NOTRE, comme chef de fil du développement économique du territoire.
Mais l’enjeu est sans doute ailleurs également. En se positionnant ainsi avec la ferme volonté de remporter cette présidence de Guadeloupe Port Caraïbes, Ary Chalus, tente de faire d’une pierre deux coups. D’abord, il siffle la fin de la partie, dans la guéguerre qui semblait se faire jour au sein du patronat local autour de cette élection, entre candidats multiples émanant de la CCI des îles de Guadeloupe, sur fond de tentatives avortées de destitution.
L’objectif semble être atteint, car du point de vue du MEDEF, il n’y a pas ou plus de problème au sein du patronat local pour cette élection. Son président Bruno Blandin, réfute d’ailleurs toute opposition entre son organisation, la CCI et les autres structures patronales, au motif que, de son point de vue, le monde économique doit s’entendre sur ce dossier

Une candidature politique

Mais là où, politiquement, la candidature d’Ary Chalus prend tout son sens, c’est qu’elle fait barrage à celle de Philippe Kalil, toujours en course, contrairement à Gil Thémine et Jean-Michel Penchard. Philippe Kalil, vice-président de la CCI et soutenu par… Victorin Lurel, l’ancien président de région… En d’autres termes, nous sommes bel et bien dans le prolongement du scrutin régional de décembre dernier.

Un candidat légitime

Il n’empêche que le candidat Chalus a toute la légitimité pour briguer ce siège de président du port. Même si certains pourraient être fondé à lui opposer un désir d’omniscience ou d’omniprésence sur les postes clés, loin de ses discours de campagne, Il n’en demeure pas moins un fin connaisseur du Port et de ses grands enjeux.
Ary Chalus a été membre du Conseil d’administration de l’instance portuaire de 2005 à 2012. Au cours de cette période, de 2010 à 2012, il a aussi été membre et secrétaire du Comité de direction, l'instance dirigeante du Conseil d’Administration. Depuis 2013, année du changement de gouvernance du port, il est membre du Conseil de surveillance. Parmi les grands dossiers auxquels il a pris part, on peut noter sa contribution active au débat sur le grand projet de Port. Ainsi, il a soutenu l’achat des 3 nouveaux portiques over-panamax acquis en 2006 et 2010.
Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, Ary Chalus estime par conséquent que la candidature de la Région Guadeloupe à la tête du grand port maritime est légitime et cohérente.
Cette candidature intervient dans un cadre où l’exécutif régional considère que le développement de Guadeloupe Port Caraïbes est stratégique pour la Guadeloupe et nécessite une synergie avec la Collectivité régionale.