Covid-19 : "Il faut stabiliser la situation sanitaire" (Préfet)

Par 30/09/2020 - 23:08
01/01/2020 - 00:00

Les services de l'Etat ont tenu une conférence de presse ce mercredi. Ils ont présenté le point de situation sur l'épidémie de covid-19 en Guadeloupe. Le Préfet appelle la population à protéger les plus fragiles, les personnes âgées et les malades chroniques. Les indicateurs de surveillance de la maladie sont toujours très élevés mais demeurent stables cette semaine. Alexandre Rochatte n'a pas annoncé de nouvelles mesures lors de cette conférence toutefois, si les chiffres continuent de se dégrader la Guadeloupe pourrait passer en état d'urgence sanitaire.

    Covid-19 : "Il faut stabiliser la situation sanitaire" (Préfet)

Ce mercredi, les services de l’État ont tenu une conférence de presse à la Sous-Préfecture de Pointe-à-Pitre. Après un point sur la situation sanitaire en Guadeloupe présenté par la directrice générale de l'Agence Régionale de Santé pour la semaine du 21 au 27 septembre 2020, le Préfet a rappelé les mesures en vigueur dans le département. Aucune nouvelle mesure n'a été annoncée ce mercredi.

Alexandre Rochatte a expliqué que deux critères étaient déterminants : la pression sur l’hôpital qui perdure malgré les renforts de la réserve sanitaire et de l'Armée ; et la progression du taux d'incidence. Le Préfet a indiqué que les mesures mises en œuvre depuis ce week-end, resteront en vigueur jusqu'au 12 octobre prochain. Les motifs impérieux pour les déplacements vers la Martinique et les îles du Nord entreront en vigueur ce jeudi. Alexandre Rochatte a précisé que des opérations de contrôles continueraient d'être effectuées afin de s'assurer du respect des règles sanitaires mises en place.

« Il faut protéger les plus fragiles »

Le représentant de l’État a lancé un appel à la responsabilité. Cette semaine, on déplore la mort de 15 personnes en Guadeloupe. La moyenne d'âge des victimes est de 76 ans pour les hommes et de 78 ans pour les femmes. 57 personnes sont décédées en raison de la covid-19 depuis l'apparition des premiers cas dans la région. 31 d'entre elles ont succombé en l'espace des quinze derniers jours. Le Préfet a donc demandé à la population de s'abstenir de voir les personnes âgées, d'organiser des anniversaires et autres fêtes de famille susceptibles de créer des chaînes de contamination.

En effet, 7 clusters ont été identifiés en Guadeloupe pour la semaine du 21 au 27 septembre. Selon l'Agence Régionale de Santé, les enquêtes autour de ces regroupements de cas ont montré que leur origine était principalement liée à la sphère privée. La circulation du virus demeure très active dans l'archipel avec 1048 cas. Les indicateurs de surveillance mis en place par le Ministère des Solidarités et de la Santé après le déconfinement sont toujours très élevés mais ils sont néanmoins stables.

« Si nous confortons les chiffres , il n'est pas urgent de passer en état d'urgence sanitaire » a précisé Alexandre Rochatte. En revanche, en cas de dégradation de ces données, les mesures pourraient évoluer.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.