George Pau-Langevin passe le témoin à la Réunionaise Ericka Bareigts

Par • Mis à jour le 31/08/2016 - 15:31

Ce mercredi 31 août 2016, à l'hôtel de Montmorin (Paris), la passation de pouvoir a eu lieu entre George Pau-Langevin, l'ancienne ministre des Outre-mers et Ericka Bareigts, la nouvelle occupante de la rue Oudinot. Ericka Bareigts qui sans tarder est entrée dans le vif du sujet, en participant au conseil des ministres.

    George Pau-Langevin passe le témoin à la Réunionaise Ericka Bareigts
La passation de pouvoir a eu lieu entre George Pau-Langevin, l'ancienne ministre des Outre-mers et Ericka Bareigts, la nouvelle locataire de l'institution ce mercredi 31 août 2016 à Paris.

"Au sein d'un ministère, ce sont des passages de témoins réguliers. Chacun fait sa part du travail. Je pense avoir fait la mienne. Cela va continuez avec Ericka. Je ne suis pas inquiète", a indiqué Georges Pau-Langevin.

Rue Oudinot, la Réunionnaise, Ericka Bareigts a tout de suite enfilé l'habit de ministre des Outre-mers, en se rendant des potron-minet à l’Elysée pour assister au conseil des ministres.

Image retirée.
Ericka Bareigts s'exprimant à la presse après le passage de pouvoir. © François Thomas/RCI.

Ce mercredi, entre sa nomination surprise et le vif du sujet, Ericka Bareigts a vécu une séquence touchante en arrivant à Montmorin. Des applaudissements, quelques raclements de gorge, la cour de l’hôtel de Montmorin, occupée par les employés du ministère des Outre-mers dégageait une vraie émotion lors de l'arrivée de la Réunionnaise.

La ministre a ainsi mis en exergue son projet, assurant que la séquence émotion c’est déjà du passé. Place maintenant au vif du sujet.

"J'irai très rapidement sur le terrain, la concertation, l'ouverture parler au plus de monde possible. Consulter, comprendre parce que nous avons quelque chose d'assez compliqué à fabriquer. Donc, il faudra avoir l'addition des intelligences", a-t-elle assuré.

Après un petit quart d’heure d’entretien avec sa successeuse, puis, quelques mots publics d’encouragement, George Pau-Langevin a quitté à pied et plein de souvenir le ministère qu’elle occupait depuis deux ans et demi. "Nous avions constitué une équipe qui était chaleureuse, dynamique, motivée. Par conséquent, c'est la fin de ce petit cocon. Mais, la vie c'est comme ça", a-t-elle conclu.

avec Eric Dupuy