Jean-Claude Lombion clame sa bonne foi

Par • Mis à jour le 22/07/2015 - 18:38

Il aurait été dupé. Jean-Claude Lombion, le maire de Morne-à-l’eau clame sa bonne foi dans l’affaire des marchés publics et des surfacturations d’enrobés qui concerne sa commune.

    Jean-Claude Lombion clame sa bonne foi
(AUDIO)

"Je suis surpris !". Jean-Claude Lombion, le maire de Morne-à-l’eau avoue s’être fait berner dans l’affaire des surfacturations d’enrobés et des marchés passées par sa commune.

"Si j’étais au courant, on n’en parlerait plus depuis longtemps.Quand je l’ai appris le week-end dernier, j’étais vraiment atterré" , a-t-il indiqué, ce mercredi 22 juillet, sur les ondes de RCI Guadeloupe.

Après Capesterre-Belle-Eau, les enquêteurs se sont intéressés à la commune de Morne-à-l’eau. Et ils ont mis en évidence des pratiques douteuses. Ces dernières auraient été orchestrées par Justin Paisley, l’ancien Directeur Général des Services (DGS) de la commune."J’étais loin de penser que de telles choses arriveraient à Morne-à-l’eau", a ajouté Jean-Claude Lombion.

Selon lui, une relation fondée sur la confiance le liait à Justin Paisley."Quand je me suis engagé à travailler avec mon DGS. Nous avions un rapport de confiance très très fort. Nous avancions progressivement dans la gestion communale et dans les investissements communaux".

Le maire de Morne-à-l’eau clame sa bonne foi."Tous les grands projets, au-delà de 30 000 euros, c’est moi qui les ai signé. Je suis assez étonné de voir que ces sommes ont atteint un tel sommet", explique-t-il.