La deuxième réunion plénière des conseillers départementaux

Par 25/05/2016 - 16:43 • Mis à jour le 25/05/2016 - 16:43

Pour cette deuxième réunion plénière des conseillers départementaux, les élus se réunissent ce mercredi 25 mai 2016 à partir de 9h30 au palais du conseil départemental à Basse-Terre. A l’ordre du jour : l’examen du compte administratif 2015, le budget supplémentaire 2016 et un débat sur l’égalité réelle.

    La deuxième réunion plénière des conseillers départementaux
Ce mercredi 25 mai 2016, l'adoption du compte administratif 2015 sera le point principal de cette deuxième plénière du conseil départemental. Selon le calcul de la collectivité, ce compte administratif a permis de dégager un solde excédentaire de 35 700 000 euros.

D'ailleurs, la majorité menée par Josette Borel Lincertin souligne cette solidité financière. Dans un contexte budgétaire contraint et marqué par la hausse des dépenses sociales, on compte plus de 13 millions et demie d'euros par exemple pour le versement du Revenu de Solidarité Actif (RSA).

En dépit de cela, le conseil départemental assure avoir engagé 68 millions d'euros dans le maintien des commandes publiques. Ces sommes ont été réparties par ordre décroissant dans des chantiers concernant les collèges, les routes, les équipements ruraux et portuaires.

Néanmoins, cette plénière sera aussi l'occasion de voter le budget supplémentaire 2016 arrêté à 176 200 000 euros de dépenses et de recettes.

Ces majorations iront encore une fois au RSA à hauteur de 7,3 millions d'euros, aux réparations et aux mises aux normes parasismiques des collèges pour la 7,4 millions d'euros ou le programme routier pour 8,5 millions d'euros. Elles seront aussi destinées à la deuxième tranche du plan de sécurisation en eau potable et au fond d'aide aux communes.

Après tout ce débat sur les questions budgétaires, les conseillers départementaux auront l'occasion de débattre sur l'économie réelle. Victorin Lurel, l'ancien président du conseil régional et ex-ministre de l'Outremer.

Pour rappel, le député a formulé 35 propositions au gouvernement pour plus d'équilibre économique entre les Outremers et la France hexagonale.