La répartition de la taxe spéciale sur la consommation de carburants crée la discorde entre la région et le département

Par • Mis à jour le 13/03/2017 - 16:24

(AUDIO) Le conseil régional envisage une nouvelle répartition de l'enveloppe de la taxe spéciale sur la consommation de carburants. Le sujet est inscrit, ce lundi 13 mars 2017, à l'ordre du jour de la séance plénière de la collectivité au grand dam de Josette Borel-Lincertin. Elle y voit une "tentative d'affaiblir" le conseil départemental au niveau financier.

    La répartition de la taxe spéciale sur la consommation de carburants crée la discorde entre la région et le département
Ils n'ont eu de cesse d'afficher, ces derniers mois, leur entente sur les grandes thématiques guadeloupéennes.

Aujourd'hui, le torchon brûle entre Josette Borel-Lincertin, la présidente du conseil départemental et le président de région. Le désaccord porte sur la nouvelle répartition de la taxe spéciale sur la consommation de carburants prévue par le conseil régional.

Un sujet qui sera débattu, ce lundi 13 mars 2017, lors de la séance plénière de la région à Basse-Terre. Pour Josette Borel-Lincertin, la répartition souhaitée par la collectivité pourrait provoquer une baisse considérable du budget du département.

"Cette décision unilatérale du conseil régional aurait pour effet d'entrainer une perte d'un peu plus de 16,7 millions d'euros pour le conseil départemental. Ce qui veut dire que nous sommes, nous serions face à une difficulté supplémentaire", a-t-elle déclaré sur les ondes de RCI ce lundi.

Il y a en outre une volonté manifeste, toujours selon Josette Borel-Lincertin, d'affaiblir les compétences de sa collectivité . Elle "exige que monsieur Chalus sorte ce sujet de sa plénière". D'autant plus que la nouvelle répartition de la taxe a été envisagée sans concertation avec sa collectivité.

Anaëlle Edom avec Warren Chingan
@anaellee_rci

L'analyse de Warren Chingan.