Le Préfet de Guadeloupe pointe du doigt le SIAEAG

Par 10/04/2020 - 13:45
01/01/2020 - 00:00

On reparle du SIAEG, avec ce courrier adressé par le préfet de région au président du SIAEAG, le 31 Mars dernier. Une lettre dans laquelle le représentant de l'Etat évoque la défaillance chronique de la distribution de l'eau potable et le traitement des eaux usées, aggravée par le non respect des tours d'eau et l'absence de communication avec la population.

    Le Préfet de Guadeloupe pointe du doigt le SIAEAG
Le préfet à travers ces écrits, semble très remonté, sur le non respect de la continuité du service, alors que la Guadeloupe comme le reste du monde vit une crise sanitaire majeure. Une défaillance chronique en matière de distribution de l'eau potable et de traitements des eaux usées, qui s'est aggravée depuis 2019, par le non respect des plannings des tours d'eau, mis en place en 2014, qui affectent de nombreuses communes, soit environ 200 000 habitants. Et le préfet rappelle au président du SIAEAG, l'un des principes fondamentaux du service public : C'est la continuité et le fonctionnement correct des services. Autrement dit qu'il ne peut y avoir d'interruption du service de l'eau potable en Guadeloupe sauf cas grave de force majeure, précise t-il. De plus, le droit à l'eau est un droit fondamental indissociable au droit à la vie et à la dignité humaine. Un droit régulièrement bafoué par la pratique des tours d'eau, fin de citation.
 
En ces temps de pandémie, précise t-il, ces dysfonctionnements portent atteintes à la sécurité sanitaire de la population. Le préfet pointe du doigt, l'incapacité du président du SIAEAG et de son équipe à trouver une solution alternative pour répondre à cette urgence sanitaire de lutte contre le COVID 19. Pire écrit-il, le SIAEAG fait courir un risque accru aux Guadeloupéens, risque qu'il assimile à la mise en danger de la vie d'autrui.
 
Autres problématiques évoquées : la non mise en place du télétravail, le droit de retrait de certains agents et le service de facturation et de recouvrement qui ne fonctionne pas. Philippe Gustin lance une mise en garde au président du SIAEAG, en tant qu'Opérateur d'importance vitale (OIV), à poursuivre l'activité. A organiser sans délai les équipes pour réaliser les travaux de réparations de fuites. Il demande par conséquent, à la direction du SIAEAG de se rapprocher de la DIECCTE et CNFPT, pour prendre connaissance des nouvelles conditions d'aménagements du temps de travail, si elle doit faire face à un fort taux d'absentéisme. Au préfet de préciser, que le maintien de la facturation et la collecte des recettes sont essentiels pour ne pas pénaliser davantage les ressources du SIAEAG.
 
 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.