Le conseil municipal de la Désirade dans la tourmente ?

Par • Mis à jour le 09/01/2017 - 16:42

(AUDIO) - François Saint-Auret, le deuxième adjoint au maire de la Désirade a démissionné. Selon lui, trois ans après l'élection du maire Jean-Claude Pioche, le programme politique prévu n'est toujours pas appliqué.

    Le conseil municipal de la Désirade dans la tourmente ?
François Saint-Auret, le deuxième adjoint au maire de la Désirade a jeté un pavé dans la mare sur les ondes de RCI Guadeloupe ce lundi 9 janvier 2017. A en croire l'élu, le "cap du changement" pris, lors de l'élection du maire Jean-Claude Pioche en 2014, n'a jamais été respecté.

Pour François Saint-Auret, rien ne va plus au sein du conseil municipal. Celui-ci serait dirigé "avec quatre personnes, c'est-à-dire diviser pour mieux régner, quatre adjoints et deux ou trois conseillers (...) La politique dans le passé est la même (encore) aujourd'hui. On a été élu sur un programme, le programme n'a pas été respecté".

Il a donc annoncé sa démission. D'après François Saint-Auret, il y a un an, la troisième adjointe au maire aurait aussi jeté l'éponge pour ces mêmes raisons.

De plus, l'adjoint au maire dénonce une équipe municipale qui n'est pas toujours présente sur l'île. "La majeure partie de l'équipe travaille en Guadeloupe. On était à quatre ou trois à la Désirade. Ce que l'on reprochait à l'ancienne équipe, c'est ce que l'on faisait (...)".

En outre, le deuxième adjoint a montré quelques signes d'amertume ce lundi. Il aurait souhaité pouvoir s'impliquer dans le dossier du port et de la pêche. La pêche étant son domaine de prédilection.

"Je n'étais jamais invité dans les réunions. Je ne savais pas ce qui se passait au niveau du port et de la pêche. Lorsque je me suis aperçu qu'il y avait des ratés, j'ai été voir le maire. Il m'a dit que c'est moi qui ne venais pas aux réunions. Or dans les conseils, j'étais présent contrairement à ce qu'il fait croire à la population désiradienne".

Suite aux propos de François Saint-Auret, Jean-Claude Pioche, le maire de la Désirade a réagi sur notre antenne.


Anaëlle Edom avec Bernard Solé