Le courrier d'adieu de Lucette Michaux Chevry

Par • Mis à jour le 31/01/2019 - 08:46

Lucette Michaux Chevry a donc annoncé sa démission de la présidence de Grand Sud Caraïbe dans une lettre ouverte aux guadeloupéens. Pas de précisions sur son engagement au sein du Conseil municipal de Basse-Terre.

    Le courrier d'adieu de Lucette Michaux Chevry

Dans un courrier daté du 30 janvier 2019, Lucette Michaux Chevry annonce qu'elle démissionne de la présidence de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes. Elle indique avoir remis le même jour sa lettre au représentant de l'Etat, en l’occurrence le Préfet de Région. "Ce n'est pas un aveu de faiblesse mais le geste d'une mère, d'une grand-mère qui ne supporte pas que ses enfants, petits-enfants soient injustement mis en cause en raison de ses activités politiques." L’ancien maire de Basse-Terre fait référence à ces tracas judiciaires. Elle doit être jugée le 14 juin en correctionnelle, notamment pour favoritisme en matière de transports publics. Lucette Michaux-Chevry avait été placée  le 15 janvier en garde à vue dans une affaire de détournement de fonds présumés, en compagnie de sa fille et son petit-fils.

Lettre ouverte

Dans cette lettre ouverte, "la dame de fer" souhaite expliquer sa décision et s'adresser "directement aux guadeloupéens". "Toute ma vie je me suis battue pour défendre un idéal guadeloupéen, une conception de notre attachement à la Nation qui passe par le respect des institutions mais qui ne serait jamais remettre en cause notre identité, notre capacité à assumer pleinement nos responsabilités au plan local".

Avec mes qualités et mes défauts

Lucette Michaux Chevry aura passé plus de 60 ans dans la vie politique et l'heure est au bilan, son bilan : "pendant toutes ces années j'ai mené, grâce aux mandats que vous m'aviez confié, mes actions avec mes forces et mes faiblesses, avec mes qualités et mes défauts, mais j'ai agi pour mon pays Guadeloupe"

La suite ?

L'avenir pour Lucette Michaux Chevry à bientôt 90 ans, c'est sa famille "je me dois de leur consacrer le peu de temps qu'il me reste à vivre pour apaiser leurs souffrances". Reste à savoir si elle va démissionner de son poste d'adjointe au maire du chef lieu.