Les autorités prennent des mesures pour rétablir les liaisons avec la Désirade

Par 09/01/2019 - 09:23 • Mis à jour le 09/01/2019 - 09:23

Une réunion s'est tenue en Sous-Préfecture à Pointe-à-Pitre afin de trouver des solutions pour désenclaver l'île. Le conseil départemental va demander l'autorisation à la Préfecture pour désensabler le port.

    Les autorités prennent des mesures pour rétablir les liaisons avec la Désirade

Une réunion s’est tenue ce mardi soir à Pointe-à-Pitre en Sous-Préfecture en présence des représentants de la Région, du Département, de la CARL, de la commune de la Désirade, du syndicat mixte des transports, de la DEAL et de la Direction de la Mer pour trouver des solutions pour désenclaver la Désirade. Un bateau devrait être réquisitionné afin de rétablir les liaisons avec la Désirade.

Le port départemental de la Désirade a besoin d’être désensablé. Pour l’instant il n’y a aucune rotation entre Saint-François et la Désirade. Les habitants de l’île sont contraints de voyager sur des bateaux de pêche pour rejoindre la Guadeloupe.

Outre la réquisition d’un bateau, la question de l’ensablement fait l’objet d’un suivi particulier : le Conseil Départemental doit demander rapidement une autorisation au préfet.

En effet, il est nécessaire d’aspirer la vase puis de la stocker sur une parcelle définie par la municipalité car il est interdit de relâcher des substances en mer compte tenu de la période de reproduction des mammifères marins.

Les différentes parties doivent de nouveau faire le point jeudi soir.