Les maires de Guadeloupe étaient pour un confinement "strict"

Par 26/04/2021 - 12:45 • Mis à jour le 26/04/2021 - 12:32

Les nouvelles mesures de restrictions seront mises en place ce mardi à 5h. Selon les informations de RCI Guadeloupe, l’ensemble des élus voulaient que le préfet aille au-delà des décisions prises avec un confinement strict.

    Les maires de Guadeloupe étaient pour un confinement "strict"
Source Facebook de l'AMG

Selon les informations recueillies par RCI Guadeloupe, l’idée du confinement strict serait venue de Cédric Cornet, le maire du Gosier. Eric Jalton, l’édile en chef abymien était lui en revanche, pour un confinement le week-end et un maintien en l’état des restrictions déjà en vigueur durant la semaine.

Au 21 avril, le préfet n’était pas favorable à un confinement dur. Entre temps la position de nombreux maires a évolué à la suite des chiffres annoncés par l’ARS.

Ce samedi matin, Jocelyn Sapotille, chiffres à l’appui a ainsi réuni les maires en visioconférence. D'après les sources, sans équivoque et à l’unanimité, tous les maires de Guadeloupe étaient pour un bouclage du territoire avec fermeture des écoles, télétravail et fermeture des commerces non essentiels. Dans l’après-midi, le Président de l’AMG a nommé deux porte-paroles lors du comité de suivi en Présence du Préfet de Région, de la rectrice et de la directrice de l’ARS, à savoir André Attalah, maire de Basse-Terre et Eric Jalton maire des Abymes. Ils ont plaidé pour le confinement dur souhaité par l’ensemble de leurs collègues.

Toutefois, Alexandre Rochatte n’a pas suivi la volonté des maires et a opté pour cette mesure que l’on peut qualifier d’hybride. Les maires de Guadeloupe ont demandé qu’un bilan soit fait à la fin de chaque semaine. Il n’est pas donc dit que les mesures restent en l’état dans le cas où la situation sanitaire viendrait à s’aggraver.

Tags