CARL : nouvel imbroglio suite au dernier conseil communautaire

Par 21/10/2020 - 13:11
01/01/2020 - 00:00

Ce lundi 19 octobre, la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant organisait un conseil communautaire exceptionnel. A l'ordre du jour : le dossier de l'eau. Une séance de travail sur la création d'une Société Publique Locale qui n'est pas passée inaperçue et qui fait jaser notamment du côté de l'opposition.

    CARL : nouvel imbroglio suite au dernier conseil communautaire
Crédits photo : Riviera du Levant / www.rivieradulevant.fr

Après l'épisode de la dissolution du SIAEAG, désormais c'est un autre épisode qui semble s'ouvrir dans ce dossier enflammé de l'eau en Guadeloupe. Cette fois, c'est une nouvelle passe d'armes au sein de la Communauté d'Agglomération Riviera du Levant, entre Christian Baptiste et Cédric Cornet, qui s'invite à la fête.

Lundi 19 octobre 2020, la CARL amenée par son Président, Cédric Cornet avait programmé un conseil communautaire exceptionnel dédié exclusivement au dossier de l'eau. Des échanges qui ont abouti sur l'adoption à la majorité par les conseillers communautaires, des statuts d'une Société Publique Locale dite SPL. Une entité qui serait constituée des trois EPCI membres du SIAEAG, la Communauté d'Agglomération Nord Basse-Terre, la Communauté d'Agglomération Nord Grande-Terre et la Communauté d'Agglomération Riviera du Levant, accompagnés de la Région Guadeloupe et du Conseil Départemental.

L'opposition n'adhère pas au " style " Cornet

L'adoption de statuts en vue de la création d'une Société Publique Locale, une initiative de la CARL et de son Président qui n'est pas du tout du goût de Christian Baptiste. Une fois l'information diffusée par la Riviera du Levant, le Maire de la Ville de Sainte-Anne et conseiller communautaire à la CARL n'a pas tardé à dégainer ce mardi, un communiqué de presse dans lequel, il confirme que les 16 conseillers de la CARL qu'il représente, ont voté contre la création de la SPL.

" Certains d’entre nous ont été interdits de parole alors que d’autres ont vu leur micro coupé à plusieurs reprises. Par ailleurs, la parole est systématiquement coupée par un président qui ne sait pas écouter. Enfin, le président a mis fin au conseil de façon brutale sans avoir abordé le point 2 à l’ordre du jour : discussion article par article des statuts de la SPL (Société Publique Locale) et ensuite le vote. "

Il en profite pour égratigner au passage l'actuel Président de la CARL, Cédric Cornet, ne manquant pas d'évoquer ce qu'il qualifie de dérives autoritaires, l'impréparation des conseils et d'autres faits, qui selon lui, auraient nuit notamment à la bonne tenue des débats. Séance de travail lors de laquelle semble t-il, Christian Baptiste et ses conseillers prévoyaient d'émettre des propositions et pistes de réflexion concrètes. 

" L’annonce brutale de la fin des débats a empêché d’approfondir ces propositions ", ajoute Christian Baptiste qui souhaitait faire part de sa position et de ses pistes de réflexion dans l'optique de contrecarrer, un projet de SPL qu'il qualifie de « mal ficelé » et qui selon lui, n’est en quelque sorte qu’un SIAEAG bis.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.