Pubs interdites : la classe politique locale réagit

Par 21/09/2020 - 17:13
01/01/2020 - 00:00

L'annonce par le Journal du Dimanche, d'un projet de texte visant à encadrer voire interdire les publicités mettant en avant des produits jugés nuisibles pour l'environnement, provoque beaucoup de remous au sein de la classe politique. Parmi les produits visés, le Nutella, les voitures à moteur thermique et les destinations lointaines comme la Guadeloupe et la Martinique. Le Ministère a démenti mais la colère ne retombe pas chez certains.

    Pubs interdites : la classe politique locale réagit

En pleine crise économique liée à la pandémie de covid19, le projet a de quoi susciter l'inquiétude chez les professionnels du tourisme locaux. Les élus, eux, s'insurgent contre un texte, qui menacerait l'économie de ces territoires déjà durement éprouvés sur le plan économique.

Selon le Journal du Dimanche, ce projet de loi encadrerait ou interdirait certaines campagnes jugées nocives pour l'environnement ou pour la santé, comme certaines pubs pour des voitures ou pour le Nutella. Mais il concernerait aussi, selon le JDD, des pubs «  des offices du tourisme comme celui de la Guadeloupe ou de la Martinique, des départements accessibles par avion ».

Ce lundi, sur sa page Facebook, la présidente du Conseil Départemental, Josette Borel-Lincertin interpelle le gouvernement. "Je demande solennellement au Premier ministre Jean Castex de clarifier les intentions du Gouvernement quant au projet de loi qui, selon le Journal du dimanche, chercherait à encadrer voire interdire les publicités TV pour les offices de tourisme de Guadeloupe et de Martinique. Je n’ose imaginer que le Gouvernement et Mme Barbara Pompili puissent ainsi sérieusement envisager de porter un tel coup à nos territoires. Est-ce cela le plan de relance outre-mer du président Emmanuel Macron face à l’épreuve du #Covid_19 ? " déclare Josette Borel-Lincertin.

« Une attaque médiocre et sans fondement de nos territoires » Ce sont les termes employés par la sénatrice Victoire Jasmin pour qualifier le projet de loi de la Ministre de la Transition, Barbara Pompili.

 

Pourtant, ce lundi,la députée Justine Bénin a démenti l'existence de ce projet, expliquant avoir eu le ministre des outremers au téléphone pour obtenir des précisions sur le projet. 

 

 

 Contacté par RCI, le Ministère assure en effet que dans le cadre de la convention citoyenne pour le climat, des réflexions sont effectivement menées et portent en partie sur le lien entre la publicité et le climat , mais il n’est pas question d’interdire la publicité pour nos destinations éloignées du territoire hexagonal.

Une réaction qui est loin d'apaiser l'ire de la sénatrice Victoire Jasmin qui attend désormais du gouvernement qu'il fasse retirer l'article du JDD. 

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.