Quelles conditions pour accéder au second tour ?

Par 15/03/2020 - 17:41
01/01/2020 - 00:00

L'idée d'un report du 2ème tour des élections municipales semble de plus en plus plausible au vu de la crise sanitaire qui touche la France. Pourtant, ce dimanche 15 mars, les Guadeloupéens votent pour les élections municipales et s'interrogent sur la suite de ce scrutin. Mais quelles conditions faut-il remplir pour qu'un candidat puisse accéder au second tour qui se déroulera le dimanche 22 mars ? Tout dépend de la taille de la ville.

    Quelles conditions pour accéder au second tour ?

La question du maintien du second tour de ces élections municipales 2020 est sur toutes les lèvres. Le gouvernement a annoncé que ce sujet serait examiné ce lundi. Après la publication du nouveau bilan du coronavirus en France faisant état de 127 morts, les principaux chefs de parti de l'opposition ont appelé à un report. 

Mais en cas de maintien du second tour des élections municipales quels sont les critères pour que les candidats puissent y accéder ?

 Pour les villes de moins de 1.000 habitants, tous les candidats au premier tour sont automatiquement qualifiés pour le second sauf si un candidat a obtenu 50 % des suffrages. Dans ce cas, il est automatiquement élu maire. Pour les villes de plus de 1.000 habitants, les candidats doivent avoir obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés (et non pas des électeurs inscrits comme c'est le cas aux législatives) afin de se maintenir au second tour.

DES FUSIONS POSSIBLES

Il peut y avoir des modifications en cas de fusions de listes, car les candidats qui ont obtenu entre 5 et 10 % des voix ont la possibilité de rejoindre une autre liste. Ces ralliements doivent être réalisés dans les deux jours qui suivent le premier tour (le dimanche 15 mars).

En effet, les déclarations de candidature sont déposées à partir du 16 mars et jusqu'au 17 mars 2020 à 18h.

Dans les villes de plus de 1000 habitants, si un candidat a réalisé au moins 50 % au premier tour, il est également désigné maire.

A Paris, Marseille et Lyon,  trois villes divisées en arrondissements, la situation est différente. Les têtes de listes des différents candidats doivent donc obtenir 10 % dans leurs arrondissements respectifs pour se maintenir au second tour.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.