Régionales : 12 listes déclarées en Préfecture

Par 17/05/2021 - 18:24 • Mis à jour le 17/05/2021 - 18:22

Elles seront finalement 12 listes à prendre le départ le dimanche 20 juin prochain pour briguer les 41 sièges à pourvoir au sein de la Collectivité Régionale. 492 candidats pour 41 places.

    Régionales : 12  listes déclarées en Préfecture

12 listes ont été déclarées soit 492 candidats pour 41 sièges. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les régionales des 20 et 27 juin prochain attirent les convoitises. Près de 80% d'entre eux pourraient rester sur le carreau au terme du 1er ou du 2e tour selon le taux de participation des électeurs. On retrouve 4 femmes têtes de listes : Josette Borel-Lincertin du Parti Socialiste; Christelle Nanor, du Parti écologiste; Sonia Petro, des Républicains et Maxette Pirbakas du Rassemblement National. 7 hommes conduiront les 7 autres listes : Ary Chalus, soutenu par le GUSR, Eric Coriolan de Sentinelle Guadeloupe, Tony Delannay, Max Mathiasin, Divers gauche, Jean-Marie Nomertin de Combat Ouvrier, Sylvain Porlon, Alain Plaisir du CIPPA et Ronald Selbonne de l'ANG, l'UPLG et ALG. Des listes qui restent à confirmer quant à leur validation.

On devrait être fixé ce vendredi midi, au plus tard, au terme du délai de 4 jours que le bureau électoral de la Préfecture a pour vérifier, dans les moindres détails, chacun des 41 co-listiers des 12 listes.

Un travail minutieux et approfondi qui répond à un cahier des charges bien précis. L'organisation du dépôt des listes s'est fait dans un ordre bien établi à partir d'une programmation arrêtée et définie par le service des élections de la Préfecture qui avait mis en place pour l'occasion un dispositif qui facilite la tâche des candidats.

Toutes ces opérations se sont déroulées dans le calme.

Nous n'entrerons pas dans le détail des compositions, mais il est à noter, comme à chaque régionale, qu'il y a des surprises, des déceptions et des animosités qui apparaissent, manifestées parfois par des classements, des désistements ou des apparitions de dernière minute qui permettent d'alimenter le débat autour d'un scrutin qui sera confronté à deux défis majeurs : celui de convaincre l'électeur d'aller aux urnes et celui de proposer un programme dans l'intérêt général de la population.

Tags