Régionales : LR, PS, DVG ont occupé la scène politique ce week-end

Par • Mis à jour le 19/10/2015 - 19:23

Le samedi 17 et le dimanche 18 octobre ont marqué le début de la précampagne des Régionales. Divers rassemblements ont eu lieu dans le département. Les Républicains, Les Socialiste et le rassemblement des forces guadeloupéennes menées par Ary Chalus, ont animé la scène politico-médiatique.

    Régionales : LR, PS, DVG ont occupé la scène politique ce week-end
Les Républicains (LR) préparent le terrain pour les Régionales, a indiqué Laurent Bernier, le maire de Saint-François dimanche 18 octobre sur les ondes de RCI Guadeloupe. Avec sa liste Guadeloupe Solidaire, LR a fait entendre encore une fois sa volonté "de casser le système" politique actuel.

Investi par Nicolas Sarkozy pour présenter le 9 novembre prochain une liste estampillée Les Républicains, Laurent Bernier est bien lancé dans la course aux élections des 6 et 13 décembre 2015. Dimanche, il a fustigé, ni plus ni moins, un antagonisme Gauche/Gauche :" En face de nous (…) ce sont deux listes de Gauche. C’est bonnet blanc et blanc bonnet". Et pour le Maire de Saint-François, cette opposition Ary Chalus versus Victorin Lurel repose sur une querelle purement politicienne …

Pourtant, dimanche aux Abymes, Ary Chalus, candidat DVG aux élections régionales a justement voulu creuser le faussé avec la Gauche de Victorin Lurel. L’homme s’est exprimé sur des thématiques sociales : l’eau, les déchets, le transport."Je veux faire entrer le petit peuple à la Région. Nous allons faire avec le peuple pour le peuple", a indiqué le député-maire de Baie-Mahault sur les ondes de RCI Guadeloupe.

Il a également mis en avant son bilan au sein du comité d’agglomération Cap Excellence et sa popularité. D’ailleurs, c’est à la troisième personne qu’il a abordé le dernier sujet :"Quand on parle de jeunes, on parle d’Ary Chalus".

Dès le samedi 17 octobre, Eric Jalton, le député-Maire des Abymes avait souhaité avertir les électeurs :"Ary Chalus prétend être le messie". Le maire des Abymes recevait Victorin Lurel pour une réunion de précampagne.

Ce jour-là, il n’a pas manqué d’égard envers le candidat socialiste : " (…) Victorin Lurel, c’est le grand rassembleur du moment, c’est l’homme qui a la grande expérience". Et c’est également celui qui arrêtera constitution de la liste du PS pour les élections de décembre : "(La Frapp) a présenté 17 candidats à Victorin Lurel (…) Il fera son choix parmi les 17 (…) Le grand décideur en matière de liste c’est Victorin Lurel".