Rev Guadeloupe présente son nouveau conseil d'administration

Par • Mis à jour le 25/01/2019 - 06:56

Le Rassemblement Ecologiste et Volontariste mené par l'avocat Harry Durimel a présenté son nouveau conseil d'administration mercredi soir au Yacht Club. L'occasion de faire le point avec Harry Durimel et le sécrétaire général du mouvement, le politologue Didier Destouches sur leurs ambitions pour les municipales 2020.

    Rev Guadeloupe  présente son nouveau conseil d'administration

Quelques curieux ont fait le déplacement mercredi soir afin d'assister au Yacht Club à Pointe-à-Pitre à la présentation officielle du nouveau conseil d'administration du mouvement écologiste Rev Guadeloupe. Récemment arrivé en tête des personnalités politiques que les Guadeloupéens aimeraient voir jouer un rôle plus important dans la vie politique, Harry Durimel, a présenté les citoyens qui à ses côtés font partie du bureau de Rev Guadeloupe. Tous ou presque en sont à leur première expérience en politique. On y compte des enseignants, des retraités. 

Pourtant, en juillet 2017, à Marie-Galante, Rev Guadeloupe avait déjà présenté un premier conseil d'administration. 

Harry Durimel explique : "Lorsque nous avions demandé qui voulait faire partie du CA en 2017, nous étions 200 dans la salle à Grand-Bourg. 49 personnes sont montées sur le podium et lorsqu'on a commencé à faire les réunions, on s'est retrouvés à 30, à 15 à 10 et des gens qui disaient qu'ils sont toujours membres mais qui ne se déplaçaient pas. Vous savez cette indifférence, cette forme de laxisme. Le guadeloupéen est très critique envers les élus mais en même temps, il s'implique très peu et la démocratie participative si elle est pauvre en Guadeloupe, ce n'est pas que du fait de l'offre c'est aussi du fait de la demande", assène celui qui espère qu'avec un conseil d'administration réduit et resserré de 13 membres, le scénario ne sera pas le même cette fois. 

Engagements pour les municipales en 2020 ? 

En ce qui concerne son engagement pour les municipales en 2020, Harry Durimel botte toujours en touche, annonçant préférer voir sa candidature davantage s'imposer à lui par une demande des électeurs directement. "Je me suis déjà tellement déclaré candidat pour ensuite ne pas trouver d'électeurs que je préfère maintenant que ce soit les électeurs qui me déclarent candidat", a-t-il affirmé. En ce qui concerne Didier Destouches, le politologue qui s'est engagé à ses côtés, secrétaire général de REV dont la rumeur de la candidature en tête de liste bruissait déjà dans les milieux initiés, il a annoncé que la tête de liste candidate du Rev Guadeloupe serait Jocelyne Virolan du MGA, mouvement Gosiérien pour l'Alternance. Quant à savoir s'il figurera sur la liste MGA-REV briguant le Gosier, pour l'instant Didier Destouches indique que cela reste à définir sans exclure toutefois "des surprises".  

 

Un parti volontariste 

Le Rev tente de se positionner tel un parti citoyen et ambitionne d'établir un lyannaj entre tous les acteurs de la vie politique.

"Nous irons dans toutes les communes, nous allons faire des grand kozé et tous ceux qui veulent adhérer pourront le faire, comme on l'a déjà fait d'ailleurs. Nous allons mettre en place une grande plateforme numérique, où ceux qui veulent adhérer verront nos idées, nos réalisations, les autres activités que nous proposons parce que nous sommes dans le caritatif, dans le culturel et ils pourront adhérer via cette plateforme. Nous avons également des comptes Instagram, Twitter, Facebook", précise Didier Destouches qui insiste sur le côté novateur de ce mouvement.

"C'est novateur par rapport à d'autres partis parce que nous n'avons pas pour but de former des élites qui deviendront des cadres du parti en vue de les présenter à des élections, ça c'est le rôle d'un parti, nous avons pour but sur l'ensemble des sujets qui nous intéressent nous avons pour but de mobiliser les citoyens pour qu'ils se présentent et participent au débat et aient envie de changer leur cadre de vie, comment je change mes produits agricoles, comment je me soigne par les plantes", conclut le politologue. 

Le Rev Guadelope devrait bientôt communiquer sur ses rencontres citoyennes à travers la Guadeloupe.