Signature d'une déclaration solenelle pour l'eau

Par • Mis à jour le 13/01/2018 - 12:14

Les Présidents des communautés d’agglomération et de communes en charge de l’eau potable et de l’assainissement en Guadeloupe régulièrement invités aux réunions de concertation et de travail des 7 Décembre 2017 à Pointe à Pitre, 11 Décembre 2017 au Lamentin et 10 Janvier 2018 à Basse Terre ont élaboré ce mercredi la Déclaration solennelle signée par l’unanimité des Présidents.

    Signature d'une déclaration solenelle pour l'eau

Les signataires partent du constat que l’absence d’eau au robinet des guadeloupéens et les tours d’eau mis en place sont la résultante de l’état de vétusté des canalisations sur l’ensemble du territoire, de l’insuffisance de la capacité de stockage et de la vulnérabilité aux intempéries des ressources en eaux. Ils se dédouanent à rappelant que la situation de manque d’eau actuelle ne résulte pas de l’inaction des Communautés qu’ils représentent, mais plutôt de l’historique de la gestion des services publics de l’eau et de l’assainissement. Avant de réaffirmer leur volonté de poursuivre et d’intensifier le processus de réhabilitation des réseaux et plus généralement des infrastructures d’eau potable et d’assainissement engagé depuis plusieurs années par leurs collectivités respectives.

Ils décident d’abord de la mise en place sans délai sur l’ensemble du territoire d’un plan plan bi-annuel d’actions prioritaires d’un montant de 71 millions d’euros. L’exécution de ce plan prioritaire devant permettre de mettre fin aux tours d’eau solidaires et aux pénuries observées dans certains secteurs. Pour ce faire, une rencontre avec le Conseil Régional et le Conseil Départemental est sollicitée. Dans un deuxième temps, sera sollicité l’Etat, qui s’est proposé de les accompagner suite à un accord entre les élus en charge de la compétence eau. Puis, un plan global pluri-annuel d’actions et d’investissements sur l’eau potable et l’assainissement, évalué à 600 millions d’euros, sera mis en place. La Conférence des présidents des Communautés d’Agglomération et de Communes se déclare déterminée à poursuivre ses actions devant aboutir notamment à des investissements massifs sur les infrastructures, dont les réseaux. Pour construire le plan de financement lié à ce programme, les Présidents des communautés d’agglomération se déclarent disposés à mobiliser leurs propres contributions, notamment dans le cadre du Plan Eau Dom et solliciteront l’Etat pour qu’il précise son niveau de participation.

La conférence insiste sur l’impérieuse nécessité pour l’Etat de mettre en place le dispositif législatif pour accélérer les procédures préalables au lancement de tous ces travaux, et de prendre toutes les dispositions pour garantir aux collectivités le recouvrement des recettes liées aux factures d’eau des abonnés. Enfin, pour assurer le rôle d’organe de pilotage de la mise en œuvre du plan gloabl , les Présidents des Communautés d’agglomération et de Communes conviennent d’instituer de manière formelle une Conférence Permanente des Présidents.