Sonia Pétro, la nouvelle présidente de Les Républicains (LR) ou une femme de droite convaincue

Par 01/02/2016 - 17:39 • Mis à jour le 01/02/2016 - 17:39

Les militants de Les Républicains ont élu le responsable de leur fédération pour la première fois samedi. Ils ont donc plébiscité Sonia Pétro, la deuxième adjointe au maire de Basse-Terre, une femme de droite avérée.

    Sonia Pétro, la nouvelle présidente de Les Républicains (LR) ou une femme de droite convaincue
"A 9 ans, je suivais les débats politiques avec mes parents et mon grand-père qui fut un dissident pendant la guerre".

C’est en faisant appel à un souvenir d’enfance que Sonia Pétro, la nouvelle présidente de la fédération Les Républicains (LR) explique son goût pour la politique. Au-delà de la petite histoire, les mots de l’adjointe au maire de la ville de Basse-Terre rappellent avant tout qu’elle est une héritière des valeurs de droite.

Le point de départ de l’engagement politique de celle qui est âgée aujourd’hui de 47 ans remonte à ses 18 ans. Cette année là, elle rencontre Aldo Blaise, membre du bureau national du Rassemblement Pour la République (RPR) de 1978 à 1999 et maire de la ville de Sainte-Anne (2003 à 2014) à l'occasion d’une réunion du parti.

Dès lors, elle choisit définitivement son camp. Elle sera une personnalité de droite. La jeune femme se laisse aussi séduire par la figure emblématique de ce mouvement en Guadeloupe, la dame de fer de Basse-Terre, Lucette Michaux-Chevry (LMC).

Et pour faire ses classes dans la vie politique, la ville de LMC l’accueille les bras ouverts. En 2008, elle est élue adjoint au maire. Six ans après, lors des élections départementales, elle devient la numéro trois de l’équipe municipale.

Pour les Régionales et bien avant les premiers couacs se font sentir."Pour ce second tour, j’ai préféré m’abstenir", indique alors l’élue. Sonia Pétro, fidèle à la ligne définie par Paris, a préféré soutenir le principe d'une liste estampillée LR pour le second tour de ces élections. Quand Laurent Bernier et Lucette Michaux-Chevry ont apporté leur appui à Ary Chalus.

Pour certains observateurs, le grand défi de Sonia Pétro sera de redynamiser LR. Elue avec 77% des voix pour cette première élection de la présidence de Les Républicains, Sonia Pétro semble bénéficier d’une légitimité. Elle sait également qu’elle devra rendre audible les positions de son parti et rassembler la droite guadeloupéenne.