Sonia Taillepierre s'estime victime de discrimination

Par • Mis à jour le 23/04/2018 - 07:17

La politique avec cette lettre de dénonciation dont s’est fendu Sonia TAILLEPIERRE. La conseillère régionale, présidente de la Commission Tourisme, devenue vice-Présidente du Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe a écrit à Guy LOSBAR, Président du GUSR. Elle lui demande d’intervenir s'estimant "victime d’une campagne de discrimination".

     Sonia Taillepierre s'estime victime de discrimination

C’est ainsi que Sonia TAILLEPIERRE indique être, depuis des mois, "victime d’une campagne de discrimination visant à l’écarter systématiquement." Et elle cite quelque exemples, elle dit avoir été "écartée de conférence de presse, d’une visite de la ministre des outremers au jardin botanique ou même du voyage destiné à promouvoir la Guadeloupe à Saint-Malo. C’est après avoir rappelé avoir été élue « brillamment » écrit-elle, au CTIG, à la demande du Président de Région, que Sonia TAILLEPIERRE déclare avoir « subi les foudres de celui-ci et de préciser que lors de l’Assemblée Plénière du jeudi 29 mars, je cite « Le Président m’a traité  dans son discours introductif de « mouton égaré ». Sonia TAILLEPIERRE conclue sa missive en demandant à Guy LOSBAR, Président du GUSR de faire cesser ce type de comportement, attendant une intervention ferme de sa part, terminant sa missive avec ces mots : « Je ne me suis pas battue pour mettre à la tête de la Région Guadeloupe un dictateur et un gourou », fin de citation.