Tentative de putsch au sein du groupe "Gosier ensemble"?

Par • Mis à jour le 21/02/2019 - 11:46

Le candidat aux municipales de 2020 au Gosier a-t-il été "déchouké" par son propre groupe politique ?

    Tentative de putsch au sein du groupe "Gosier ensemble"?

C'est la question qu'on est en droit de se poser. En tous cas ses amis, voire anciens amis, étaient réunis mardi soir dans un restaurant du Gosier, dont le plat du jour était la mise à l'écart, momentanée, de Cédric Cornet, le président du mouvement "Gosier Ensemble". Eh bien sous un prétexte que d'aucun pourrait qualifier d'hypocrite, le mouvement je cite "compte tenu de la situation que vit le président, notre ami Cédric Cornet, nous membres et sympathisants avons fait la proposition suivante...proposition d'ailleurs adoptée par les personnes présentes...et bien de permettre à notre leader d'avoir plus de temps, de disponibilité afin d'assurer sa défense".

Dans ce même communiqué, qu'aucun des nouveaux patrons contactés n'a voulu commenté, il est dit qu'à l'approche de ces élections municipales "le mouvement sera dirigé dès le 1er mars par un collège composé de 6 personnes." Toujours dans ce même communiqué, la bande des six formule le vœu de voir Cédric Cornet regagner au plus vite sa place au sein du groupe, sauf que le futur ex-leader également joint par nos soins, n'a ni été invité, ni informé d'une telle réunion. On ne dira pas pour autant qu'il s'agit d'un coup d'Etat afin d'éloigner un ami devenu gênant...comme le veut la formule, la bande des 6 bénéficie de la présomption d'innocence.

La réaction de Cédric Cornet

Cédric Cornet a été reconnu coupable d'atteintes sexuelles et condamné à 2 ans d'emprisonnement avec sursis et inscription au fichier des délinquants sexuels au début du mois. La réaction du principal intéressé, qui affirme à nouveau ce jeudi être le président du mouvement "Gosier ensemble" et toujours en course pour les élections municipales de 2020 :