A Terre de Haut, Louis Molinié fait un carton plein

Par • Mis à jour le 16/08/2016 - 21:14

A Terre de Haut, lundi 15 août 2016, Louis Molinié, le maire de la commune a accueilli une pléiade d'élus. Tous ont répondu à son invitation à l'occasion des festivités patronales.

    A Terre de Haut, Louis Molinié fait un carton plein
Lundi 15 août 2016, l’un des temps fort des quatre jours de festivités de la commune de Terre de Haut a été le moment du traditionnel vin d’honneur.

Il a rassemblé des représentants de la Région et du Département et des municipalités guadeloupéennes. Tous ont répondu à l’invitation de Louis Molinié, le maire de Terre de Haut.

L'édile, désormais élu de la majorité régionale a apprécié cette pléiade de représentation à ces festivités patronales.

"C'est un honneur de voir la Région pour la première fois présente depuis 12 ans à la manifestation du 15 août, d'avoir le conseil départemental, la communauté d'agglomération à mes côtés", a-t-il indiqué sur les ondes de RCI Guadeloupe lundi.

A en croire Louis Molinié, il ne recevait aucune aide de la part de la collectivité régionale sortante. En tout cas, c'est ce qu'il a indiqué lors de son discours protocolaire.

Ce point aurait, d'ailleurs, contribué au déficit financier de sa commune, contrainte désormais d’investir dans le domaine touristique pour assurer son développement.

"Si nous avions les collectivités majeures pour nous aider, nous n'aurions pas eu ce déficit", a-t-il assuré.

A l'origine île de pêcheur, Terre de Haut cherche désormais à diversifier ses activités. "Il faut trouver un palliatif en donnant la possibilité à notre population de ne pas s'en aller", conforte le maire.

Aux Saintes, le conseil départemental a d'ailleurs axé le développement de sa politique sur ce point. La collectivité départemental entend améliorer les services liés à l'eau potable. Son but : assurer le bon déroulement de la saison touristique.

"Sur la question de l'eau, c'est un dossier qui a été traité de façon experte pour bien préparer la saison touristique et permettre aux citoyens de Terre de Haut et de Terre de Bas de bénéficier de l'eau courante", explique Nicole Erdan, en charge de la commission environnement, énergie et risques majeurs du Département.

Et selon la conseillère départementale, à un an des élections législatives, il ne faut y voir aucune démarche politique.

Anaëlle Edom avec Jean Guido
@anaellee_rci