Un début de visite mouvementé pour Myriam El-Khomri

Par 27/10/2016 - 17:58 • Mis à jour le 27/10/2016 - 17:58

La ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue sociale, Myriam El-Khomri est de passage en Guadeloupe depuis mercredi 26 octobre 2016. Cette visite ministérielle a débuté avec deux temps forts. Une manifestation des grévistes de Pôle emploi et l'annonce de 8000 actions formation pour notre archipel.

    Un début de visite mouvementé pour Myriam El-Khomri
Avoir l'avis des acteurs de l'emploi et de la formation en Guadeloupe, c'est l'objectif de la ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue sociale, Myriam El-Khomri, de passage dans notre département pour 48 heures.

Arrivée le mercredi 26 octobre 2016, la ministre s'est rendue d'emblée sur le terrain. Myriam El-Khomri a fait un premier arrêt au centre culturel Sonis aux Abymes où les agents de Pôle emploi Guadeloupe, en grève depuis le 18 octobre dernier, ont perturbé ce début de visite ministérielle.

Et pour mieux tabler sur l'angle de son passage dans notre archipel, Myriam El-Khomri a visité Guadeloupe formation. Cette séquence était orientée vers les bénéficiaires de la garantie jeunes et le plan 500 000 formations.

"Pour moi c'est extrêmement important", a confié Myriam El-Khomri sur les ondes de RCI Guadeloupe mercredi.

Après la mise œuvre, dans le département, de plusieurs dispositifs comme l'aide à l'embauche PME, le Plan 500 000 formations supplémentaires et la Garantie jeunes au courant de l'année 2016, la ministre entend établir un état des lieux. Il s'axe notamment sur l'emploi des jeunes. Alors, cela passe, selon elle, par le ressentie des agents du service public de l'emploi et des bénéficiaires.

Au-delà de ces rencontres de terrains, Myriam El-Khomri a surtout annoncé la création de 8 000 actions formation en Guadeloupe sur les 500 000 prévues dans toute la France. C'est "5000 emplois de plus que l'an dernier", assure-t-elle.

Création de 8000 actions formation

Les 8000 actions formation évoquées par la ministre du gouvernement Valls seront financées par l'Etat et mis en place par le conseil régional et Pôle Emploi.

"Nous savons bien que c'est un enjeu essentiel. Nous avons 30% des jeunes guadeloupéens qui n'ont pas eu l'accès à un premier niveau de qualification", explique-t-elle.

Ce jeudi 27 octobre 2016, l'importance de mettre un terme au mouvement des agents du service public pour l'emploi semble être une néccesité. D'autant plus que la tension monte d'un cran entre les salariés grévistes et la direction.

Celle-ci dénonce, par la voix de Jean-Jacques Gustave, le directeur de Pôle emploi Guadeloupe, des dégradations dans les agences. Trois d'entre elles, n'auraient pas pu ouvrir.

Le directeur nationale de Pôle emploi, présent dans la délégation ministérielle, devrait recevoir les syndicats à la préfecture Basse-Terre ce jeudi.

Anaëlle Edom avec la rédaction
@anaellee_rci