Une vague rose en Guadeloupe

Par • Mis à jour le 30/03/2015 - 17:51

Au lendemain des élections départementales, la gauche a remporté une majorité de cantons. Mais la bataille entre le camp Lurel et le camp Gillot fait toujours rage.

    Une vague rose en Guadeloupe
La Fédération Guadeloupéenne du parti Socialiste, parti de l'actuel président de région Victorin Lurel et ses alliés, ont remporté 26 des 42 sièges à pourvoir. Cela signifie donc un fait important : l'actuel président du Conseil Général, Jacques Gillot (GUSR) a été réélu dans son canton mais perd sa majorité au sein de son assemblée. Il n'est pas assuré du tout d'être reconduit dans sa fonction et son parti, Guadeloupe Unie Socialisme et Réalités, deviendrait le premier parti d'opposition.GUSR a obtenu 11 sièges, et la droite locale 5 sièges. On note aussi la disparition du parti communiste au sein de cette assemblée.

Une victoire donc pour Lurel et ses alliés, en particulier pour Josette Borel-Lincertin, dans le canton des Abymes-3. Avec une grosse victoire à 67%, beaucoup de membres de son parti, dont Eric Jalton, la désignent comme future présidente du Conseil Général. Réponse jeudi pour savoir qui sera le ou la futur président du département. Les prochaines élections auront lieu en décembre prochain avec les régionales.
Thibault Rodrigue
@thibaulteduardo

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.