Visite de Lecornu : Ary Chalus se fâche

Par 31/12/2020 - 06:18
01/01/2020 - 00:00

La visite express de Sébastien Lecornu en Guadeloupe, pour le dernier jour de l'année, ne fait pas que des heureux. Alors que l'on pouvait s'attendre à un accueil amical, de la part d'Ary Chalus, une lettre au vitriol adressée au ministre des Outre-mer, vient jeter le trouble.

    Visite de Lecornu : Ary Chalus se fâche

Pas content Ary Chalus ! Et c'est peu de l'écrire, après avoir lu le courrier qu'il a adressé au ministre des Outre-mer. Une réponse à un autre courrier, envoyé par Médétom, le 28 décembre dernier, pour annoncer la venue de Sébastien Lecornu aux Antilles.

Pas content, de ne pas avoir été informé de cette visite et encore moins de ne pas y avoir été associé " Permettez-moi de regretter que ce déplacement officiel (...) intervienne sans la moindre concertation préalable avec les élus locaux, au premier rang desquels les présidents des deux collectivités majeures de notre archipel."

Ary Chalus fait part également de sa surprise, de voir le sujet de l'eau occulté du programme officiel de cette visite ministérielle " il s’avère surprenant que la question de la gestion de l’eau, qui demeure l’une des préoccupations majeures des Guadeloupéens et de leurs élus, ne fasse pas l’objet d’une séance de travail, visant, à tout le moins, à consolider un calendrier concerté des décisions nombreuses et importantes qui restent à prendre dans ce dossier."

Alors qu'un consensus, entre la plupart des communautés d'agglomérations, exceptée Cap Excellence, sur la création du syndicat mixte ouvert est en marche, le président de Région, soutien d'Emmanuel Macron lors de la dernière présidentielle, veut des réponses de Sébastien Lecornu " la menace que vous laissez planer sur l’avenir des employés du SIAEAG, appelle une réponse viable, respectueuse du consensus politique inédit exprimé par la représentation locale."

Prise de distance

La suite du courrier est sans équivoque et marque une rupture nette (sans retour ?) entre Ary Chalus et le gouvernement "je prends donc acte des choix que vous avez effectués, et me vois au regret de vous indiquer que ni le format, ni les conditions d’organisation de votre visite éclair, ne permettront à la Collectivité Régionale de s’y retrouver."

Le président de Région va même plus loin et s'inquiète de voir les décisions prises sans concertation au plan local "je souhaite vous témoigner de mon interrogation profonde sur la volonté du gouvernement d’associer nos territoires -et leur représentation- aux décisions, a fortiori dans une période particulièrement troublée, où il nous appartient de redonner, collectivement, du sens et de la portée à l’action publique."

Ambiance donc, à quelques heures de l'arrivée dans l'archipel de Sébastien Lecornu. Entre la fronde du président de Région et l'inquiétude de la population sur un possible rebond du COVIID 19, liée au flux de touristes et vacanciers, le ministre des Outre-mer se sait attendu sur de nombreux dossiers. Il aura l'occasion d'y répondre en direct sur RCI ce jeudi à 18h15, depuis la sous-Préfecture, première halte de son séjour.