Zika : trois ans après, six personnes encore clouées au lit

Par • Mis à jour le 02/05/2019 - 11:13

Trois ans après l'épidémie de zika, une étude, menée par les deux CHU Guadeloupe et Martinique, révèle que six personnes affectées par le virus sont toujours sévèrement atteintes. Elles souffrent de paralysie des membres et ne peuvent toujours pas marcher.

    Zika : trois ans après, six personnes encore clouées au lit

On parle santé maintenant avec cette étude menée sur le Zika. Pendant 14 mois après l’épidémie de 2016, 86 personnes de tous âges ont été suivies par des équipes médicales. Une étude menée en collaboration avec les deux CHU Guadeloupe –Martinique, l’Institut Pasteur, ou encore l’InSERM.

L’épidémie aux Antilles a touché près de 66 000 personnes en quelques mois seulement. Trois ans après, quelles sont les séquelles gardées par certains ? Pour la grande majorité, aucune mais pour une petite partie, il y a eu des conséquences neurologiques. Environ la moitié de ce panel de 80 personnes suivies sur deux ans ont gardé des séquelles plus ou moins sévères. Six personnes ont perdu l’usage de leurs membres et ne peuvent marcher depuis 2016… Le point avec le Professeur Annie Lannuzel, chef du service neurologie au CHU de la Guadeloupe. Elle est interrogée par Stéphanie Sérac 

 

 

 

Pour ces personnes qui ne peuvent plus marcher, il s’agit de six adultes. Et à rappeler que l’épidémie de Zika de 2016 avait fait deux morts alors que jusqu’à présent, cette maladie était considérée comme bénigne.