29 ans plus tard, Hugo reste toujours dans les esprits

Par 16/09/2018 - 08:45 • Mis à jour le 16/09/2018 - 08:45

Cela fait 29 ans, jour pour jour, que l’ouragan HUGO ravageait la Guadeloupe. Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 septembre 1989, le cyclone Hugo, ouragan de force 4 d’abord, puis 5 par la suite, s’attaquait à la Guadeloupe et ses îles, occasionnant des dégâts jamais connus aux Antilles depuis que les observations scientifiques sont réalisées.

    29 ans plus tard, Hugo reste toujours dans les esprits

Les guadeloupéens qui ont vécu le passage d’Hugo, s’en souviennent, et s’en souviendront encore longtemps. De classe 4, lorsqu’il atteignit nos côtes, il fit souffler des rafales de vent dépassant  les 300 km/h, ravageant la majeure partie de l’archipel. Laissant 25 000 personnes sans abri et 35 000 sinistrés, selon un rapport de Météo-France, à l’époque.  Détruisant plus de 60% de la récolte de canne à sucre, 100% de la récolte de bananes causant pour 466 millions de francs de dommages et 152 millions de dommages à l’industrie hôtelière. Le secteur de la pêche a été sinistré à 100%, les cultures vivrières et maraîchères à 85%. Le coût total des réparations s’élèvera à plus de 4 milliards de francs de l’époque. Selon ces même rapports, 107 blessés seront dénombrés et entre sept et onze décès directement liés à la catastrophe. Neuf autres personnes ont péri, dans l'écrasement d'un hélicoptère de secours super Puma SA-330, deux jours après le passage du cyclone, au large de La Désirade. Dans son ouvrage intitulé « Hugo le terrible », Maryse CONDE le relate d’un verbe emprunt d’émotions et de sensations forte lors de son passage-dévastateur, faisant revivre…cette véritable « nuit de cauchemar » 

La trajectoire d'Hugo de sa naissance à sa disparition. (images NOAA)