Changer d'île

Fin de l'exercice cyclonique "Zélie"

Par Alexandre Giraud / RCI.FM / 15/06/2017 - 15:41

Après trois jours de simulation "grandeur nature", les autorités ont clôturé, ce midi, l'exercice cyclonique 2017, intitulé "Zélie", qui a nécessité le déclenchement "virtuel" de l'alerte violette. Pour la première fois, le C.O.D. (Centre opérationnel départemental) a été délocalisé au siège du SDIS aux Abymes.

Du 13 au 15 juin, le service interministériel de défense et de protection civile a organisé un exercice cyclonique afin de tester et valider ses procédures de diffusion de l’alerte cyclonique auprès de la population.

Cet exercice 2017 nommé « Zélie » a permis de travailler sur l’échange d’informations avec l’ensemble des acteurs concernés, notamment les collectivités locales, les partenaires opérationnels (sapeurs-pompiers, Météo France, Déal) ainsi que les services de l’État et les forces de l’ordre.

L’exercice simulait le passage d’un phénomène cyclonique sur l’archipel en déclinant chaque phase d’alerte : jaune, orange, rouge, violet.

Le siège du SDIS a servi comme Centre opérationnel départemental

Le Centre opérationnel départemental installé au SDIS

La grande nouveauté de cette exercice 2017, outre le déclenchement de l'alerte "violette" qui préconise le confinement de la population dans des abris surs, c'est la délocalisation du C.O.D., qui a quitté la Préfecture de Basse-Terre pour s'installer au siège du S.D.I.S. (Service départemental d'incendie et de secours).

Quelques minutes après la clôture de l'exercice, nous avons interrogé Laurence Carval, directrice-adjoint au cabinet du préfet, qui nous livre un premier bilan de la simulation "Zélie".

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.