Intempéries : la Guadeloupe se réveille avec des stigmates

Par 11/11/2020 - 11:38
01/01/2020 - 00:00

Au lendemain du passage de l'onde tropicale n°48 sur l'archipel, le paysage reste marqué. Les pluies diluviennes ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dans plusieurs secteurs. L'accalmie a permis à l'eau de se retirer dans de nombreuses zones mais les sols restent gorgés et de nouvelles averses pourraient avoir des conséquences fâcheuses.

    Intempéries : la Guadeloupe se réveille avec des stigmates

Le réveil est difficile pour bon nombre de Guadeloupéens ce mercredi. Ce mardi, les pluies diluviennes générées par le passage de l'onde tropicale n°48 sur l'arc antillais, auraient pu coûter la vie à certains. Plusieurs automobilistes, pris dans les eaux avec leur véhicule, ont dû être secourus par les pompiers. 

On ne déplore heureusement aucune victime mais ces intempéries ont causé d'importants dégâts matériels.Ce mercredi, les équipes de Routes de Guadeloupe sont encore à pied d'oeuvre sur le réseau routier. Elles procèdent à du curage et enlèvent les obstacles qui jonchent la chaussée.

Plusieurs secteurs sont encore fermés et la circulation se fait de manière alternée sur certaines voies.

Ainsi à Morne à Louis, à Pointe-Noire, sur la D028 le trafic est bloqué dans les deux sens. 

Trafikera 111120

Carte@Trafikera

 

À Colin, envahie par les eaux ce mardi, la bretelle qui conduit au complexe sportif Gael Monfils était encore inaccessible en début de matinée. La veille, une ambulance privée avec à son bord quatre occupants, a chuté dans un canal immergé jouxtant le centre. 

La zone garde les stigmates de cette montée des eaux. Çà et là, la terre s'est décrochée par pans entiers avant de se répandre sur la chaussée.

 Sur la route de la Lézarde, sous la pression de l'eau et des débris que la rivière transportait, l'asphalte s'est soulevé à plusieurs endroits.

Colin inondation

 

Colin inondation
fougère

 

asphalte

 

Un peu plus loin sur la RN1, là aussi, la terre a glissé dans certaines zones. La circulation est de nouveau fluide mais le paysage autour de la route conserve des traces de ces fortes pluies. Partout, les automobilistes doivent rester vigilants suite à l'apparition de nombreux nids-de-poule. 

 

Glissement de terrain

 

Après les fortes inondations de ce mardi, à Perrin, des travaux sont en cours sur la N5 en direction de Morne-à-l'Eau. La voie est rétrécie sur plusieurs mètres. La population est donc invitée à être prudente dans ce secteur. 

Dans le Nord Grande-Terre, très impacté par les fortes pluies, le trafic est encore perturbé sur la N6 à  Maisoncelle, à Petit-Canal, en direction de Port Louis. Dans la commune voisine, où l'eau a envahi les rues ce mardi, la circulation se fait également de façon alternée, à Beauport sur la D128 en direction d' Anse Bertrand.

L'onde tropicale n°48 s'éloigne de l'arc antillais et avec elle, ce sont les précipitations qui semblent se calmer.

Toutefois, il convient d'éviter toute prise de risque : les sols restent gorgés d'eau et la moindre averse pourrait à nouveau provoquer des inondations. 

Tags