Le réseau de capteurs sargasses entièrement déployé

Par • Mis à jour le 26/09/2018 - 10:05

Le réseau de 24 capteurs fixes de mesure des taux d’hydrogène sulfuré (H2S) et d’ammoniac (NH3), est entièrement déployé en Guadeloupe. C’est la concrétisation du travail collaboratif mené par la « mission sargasses » pour renforcer l’information en temps réel et en permanence des Guadeloupéens sur les concentrations en H2S et NH3 enregistrées lors des échouages de sargasses.

    Le réseau de capteurs sargasses entièrement déployé

C’est également un outil d’aide à la décision pour l’État et les collectivités dans la mise en œuvre du plan départemental de lutte contre les échouages de sargasses et sa déclinaison dans les plans communaux de sauvegarde. Les capteurs sont essentiellement implantés sur la Guadeloupe continentale (notamment la côte au vent) et les côtes Est à Sud-Est des îles du Sud. Les unités sont positionnées sur la bande littorale et notamment au sein de locaux à usage d’habitation (hébergeurs privés sollicités par conventionnement).

Le coût d’investissement s’élève à 195 800€. Il est couvert à parité par l’État et le Conseil régional. Le coût de fonctionnement s’élève à 135 190€ sur trois ans et sera pris en charge par les collectivités. Ce réseau de surveillance, géré par Gwad’air, est autonome et garantit des remontées d’informations quotidiennes depuis chaque site. La cartographie des émissions constatées est accessible sur le site internet de Gwad’air.