Météo : un temps de Carême ?

Par 08/04/2021 - 16:51
01/01/2020 - 00:00

Nombreux sont les Guadeloupéens à se plaindre de la fréquence des pluies depuis le début de l'année 2021. Certains s'inquiètent de ce Carême qu'ils jugent trop "humide" et du rôle du changement climatique dans cette situation. Pourtant selon les météorologistes, l'année 2021 est loin d'être la plus pluvieuse.

    Météo : un temps de Carême ?

Ce jeudi matin, la Guadeloupe s'est réveillée sous un ciel pluvieux. Depuis le début de matinée, les averses se succèdent sur l'archipel. Une pluie qui suscite beaucoup de questionnement au sein de la population. Ce mauvais temps récurrent serait-il la conséquence du changement climatique ? A quoi doit-on s'attendre dans les prochaines semaines ?

Des records mensuels battus en février 

Dans une publication publiée ce jeudi sur sa page Facebook, Météo France Antilles-Guyane apporte des précisions. Ils expliquent ainsi que les pluies les plus marquées de ce Carême 2021 ont été recensées au mois de février dernier avec des records mensuels constatés au Col des Mamelles à Pointe-Noire avec 369,9mm. La journée du 3 février étant la plus significative de cette pluviométrie. Ce jour-là, les stations Grande-Habituée et Sofaia de Sainte-Rose ont enregistré respectivement 243 mm et 214,6 mm et 170mm ont été relevés à la station de Duclos à Petit-Bourg.

D’ailleurs des records mensuels sont obtenus pour février, notamment à Pointe-Noire col des mamelles avec 369,9 mm ; Metéo France qui insiste sur le fait que les « jeunes stations » telles que celle d'Anse-Bertrand avec 64,6mm et celle de Goyave avec 167,2 mm, ont elles aussi affiché des données conséquentes.

En outre, selon eux, le nombre de jours de pluies de février est plus élevé que la normale. Il s’élève ainsi à 17 au Raizet.

Météo France
Source @Météo France Antilles Guyane 
 

Un Carême dans la norme 

Pourtant cette impression de pluies plus fréquentes n'est pas pour autant démontrée par les chiffres. En effet, les météorologistes expliquent en prenant pour exemple la station du Raizet, que le cumul de précipitations pour les mois de janvier, février, mars est de 159,3 mm contre 260,5 sur la même période en 2020, soit un déficit de 25% pour l'année 2021.

Ils précisent qu'il faut remonter à 2010, pour trouver un carême plus sec. Cette année-là, le cumul sur la période de janvier à mars s'élevait à 74,6 mm Le nombre de jour de pluie n’explique pas non plus cette impression de Carême pluvieux. Les données relevées au Raizet sur la période de janvier à mars sont également inférieures à celles de 2020 : 40 jours de pluie en 2021 contre 48 l'année précédente.

Par ailleurs, ces relevés demeurent dans la norme de ces 20 dernières années. Sur toute la période observée, l’ensoleillement est excédentaire tous les mois et les températures moyennes sont elles-aussi dans la norme avec 25°C pour 25,1° en normale.

Tags