Qualité de l’air : les voyants sont toujours au rouge

Par • Mis à jour le 03/09/2019 - 15:40

Ce mardi, les seuils sont de nouveau dépassés avec un taux de 64.2 µg/m3 à 12 heures sur la station de Basse-Terre. Selon Gwad’air, l’institut de surveillance de la qualité de l’air en Guadeloupe, la situation devrait s’améliorer dans les prochains jours.

    Qualité de l’air : les voyants sont toujours au rouge

Ce mardi, les seuils sont de nouveau dépassés avec un taux de 64.2 µg/m3 à 12 heures sur la station de Basse-Terre.

Depuis plusieurs jours, les seuils réglementaires sont dépassés. Les autorités ont placé l’ensemble de l’archipel au niveau rouge pour mauvaise qualité de l’air.

Si vos yeux sont larmoyants, votre nez coule ou vous ressentez une gêne respiratoire, sachez que ce sont des symptômes fréquents lors des épisodes de pollution dus aux brumes de sables.

Un risque accru pour les personnes sensibles

La population « vulnérables » comme les personnes allergiques ou asthmatiques, les malades souffrant de problèmes respiratoires ou de troubles cardio-vasculaires, les nourrissons, les femmes enceintes et les personnes de plus de 65 ans, sont particulièrement à risques pendant ces épisodes de pollution. Il est recommandé d’éviter les déplacements aux heures de pointe et d’éviter les activités en extérieur.

Une amélioration dans les prochains jours 

Selon Gwad’air, l’institut de surveillance de la qualité de l’air en Guadeloupe, la situation devrait s’améliorer dans les prochains jours. En effet, le seuil de dépassement ne devrait pas être franchi dans les prochaines 24 heures.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.