Sargasses : risque majeur d'échouage en Guadeloupe et à Marie-Galante

Par • Mis à jour le 17/04/2018 - 08:05

La crise des sargasses va encore s’accentuer selon le dernier bulletin de veille publié par la DEAL. Le risque d’échouage est majeur pour la Guadeloupe et Marie Galante ces prochains jours. Les services de l’Etat observent actuellement une importante remontée de sargasses le long de l’arc antillais par le sud.

    Sargasses : risque majeur d'échouage en Guadeloupe et à Marie-Galante

Selon le dernier bulletin de veille de la DEAL, le risque d’échouage d’algues sargasses dans les jours qui viennent est majeur pour la Guadeloupe et surtout pour Marie Galante.

Risque d'échouages à l'est et au sud-ouest de Marie-Galante

Les dernières images satellites révèlent la présence de très nombreux radeaux d’algues brunes à l’est de Marie-Galante mais aussi un petit radeau détecté au sud-ouest. Selon la DEAL, ces bancs de sargasses vont atteindre les côtes marie-galantaises dans les jours à venir. Pour la Guadeloupe le risque immédiat se situe au sud de la Basse-Terre, avec un long radeau de sargasses qui se dirige vers le nord est en direction des terres. Sur le plan régional, l’ile de Sainte-Lucie est actuellement ceinturée par les algues sargasses. Un radeau d’algues brunes a été détecté à proximité des iles du nord mais ne présente pas de risque d’échouage.