Sargasses : risque "majeur" d'échouages dans les jours à venir

Par • Mis à jour le 26/03/2018 - 18:22

Les autorités alertent sur un risque « majeur » d’échouages de sargasses sur la Guadeloupe et les Saintes. Alors que les algues brunes ont déjà envahi les côtes du sud de l’archipel, elles pourraient bien menacer aussi la côte Est de la Guadeloupe selon le dernier bulletin hebdomadaire publié par la DEAL.

    Sargasses : risque "majeur" d'échouages dans les jours à venir

Le dernier bulletin de surveillance des algues sargasses est plutôt alarmant. Selon les données cartographiées et publiées par la DEAL, on n'en est qu’au début de l’invasion des algues brunes. Dans la semaine du 19 au 25 mars, de nombreux radeaux sont mis en évidence directement au sud de la Guadeloupe, menaçant fréquemment Basse-Terre et les Saintes, et de nombreux échouages restent prévisibles pour les jours à venir.

Sargasses Petit Bourg Viard
Depuis plusieurs jours, les algues brunes ont atteint la plage de Viard à Petit-Bourg (Crédit photo : Franck Hiroquoy).

Les commerçants de Marie-Galante inquiets

Parmi les premiers touchés par le retour des algues sargasses, la commune de Capesterre de Marie-Galante et ses environs, qui ont vu l'arrivée des algues brunes depuis bientôt deux semaines. Le chiffre d'affaire des commerçants du bourg a chuté vertigineusement. Les touristes désertent le littoral avec l'apparition des odeurs et des émanations toxiques. C'est toute l'activité économique qui est impactée. Les témoignages de commerçants marie-galantais recueillis par José Phanor :

Sargasses marie galante
Invasion de sargasses sur le littoral de Capesterre de Marie-Galante (Crédit photo : Simax communication).

Menace sur la côte Est

L’invasion de sargasses pourrait bientôt atteindre la côte Est de la Guadeloupe, suite à la récente inversion de direction de courant au nord-est, une partie des radeaux détectés peuvent potentiellement se diriger vers l’île. Selon les derniers relevés satellites datant du dimanche 25 mars, des bancs sont notamment visibles tout autour de la Guadeloupe et à proximité de Marie-Galante. En mer des Caraïbes, des radeaux sont mis en évidence entre la Dominique et Saint-Martin. Des radeaux, à nouveau remarquables par leur nombre et leur densité, sont aussi visibles à l’est de la Dominique, de la Martinique et de Sainte-Lucie.

Le lien du bulletin sargasses de la DEAL : http://www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr/sargasses-synthese-hebdomadaire-19-au-25-mars-2018-a2290.html