Une étude lancée pour préserver le bâti scolaire ancien de Guadeloupe

Par • Mis à jour le 21/11/2019 - 10:09

Dans le cadre de la semaine Sismik, la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) organisait une conférence sur le bâti scolaire des années 30. Si la rénovation et la normalisation sont souvent nécessaires sur ce patrimoine, notamment les édifices d'Ali Tur, il fait également l'objet d'une étude de spécialistes de l'École nationale supérieurs d'architecture en vue de sa conservation.

    Une étude lancée pour préserver le bâti scolaire ancien de Guadeloupe

Le constat n'est pas très reluisant en Guadeloupe, où actuellement seulement 25% des élèves sont dans des écoles qui répondent aux normes parasismiques.

Si un large plan de rénovation et reconstruction est en cours aux Antilles, il ne s'est pas encore consacré au vaste chantier que vont représenter les édifices des années 30.

Suite au cyclone de 1928, qui avait ravagé nos îles, de nombreux bâtiments avaient été remplacés sous le coup de crayon de l'architecte franco-tunisien Ali Tur notamment. Seulement, plus de huit décennies plus tard, bon nombre d'entre eux affichent des signes de vétusté. De plus, les normes ayant largement évolué depuis l'entre deux-guerres, ces structures ne répondent plus aux exigences actuelles.

Préservation patrimoniale

L'aspect sécuritaire est évidemment essentiel dans ces bâtiments qui accueillent du public, et singulièrement dans les écoles, qui sont donc parfois réaffectées à d'autres fonctions par précaution, ou laissées à l'abandon pour certaines, voire détruites dans le pire des cas.

Afin d'éviter cette issue et d'assurer une préservation patrimoniale, une étude a été lancée par trois experts architectes, Alexandre De La Foye, professeur de l'École nationale supérieure d'architecture (ENSA) de Nantes et Jean-Christophe Grosso et Sophie Paviol, qui enseignent à l'ENSA de Grenoble. 

Ils vont faire des relevés sur trois établissements scolaires Ali Tur, dont un à Marie-Galante, afin de proposer par la suite des recommandations de conservation permettant de normaliser ces ouvrages. Les différentes solutions "classiques" proposées jusqu'ici sont jugées insatisfaisantes par les experts de la DEAL.

Par la suite se posera également la question de la préservation des autres édifices patrimoniaux datant de cette époque. Ali Tur a notamment bâti le palais de justice de Basse-Terre ou encore de nombreux monuments aux morts, ainsi que des églises et mairies, comme au Moule, Morne-à-l'Eau, Sainte-Anne ou encore à Lamentin.

(Photo : Archives Académie de Guadeloupe)

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.