Bronchiolite: 50 consultations par jour au CHU

Par 06/12/2018 - 05:26 • Mis à jour le 06/12/2018 - 05:26

Le service des urgences pédiatriques du CHU de Pointe-à-Pitre-Abymes connaît un pic de consultations suite à l'épidémie de bronchiolite en cours: 50 consultations par jour.

    Bronchiolite: 50 consultations par jour au CHU

Dans la salle d'attente, des familles patientent avec leurs enfants. Il y a même des nourrissons. Jusqu'à l'âge de deux ans, les enfants en bas âge sont susceptibles de développer une bronchiolite. Il suffit qu'ils aient été exposés à un changement de température brutal, à une personne enrhumée pour qu'ils développent une bronchiolite qui se manifeste tout d'abord par une rhinite qui descend ensuite dans les bronches.

Le service piloté par le Dr Blandine Muanza doit faire face depuis la mi-octobre à une épidémie mais en ce moment, les services tournent à 50 consultations par jour au moins. 

"Hier, il y en avait partout", relate le Dr Muanza. "Mardi, nous avons dû admettre en réanimation un enfant. Deux cas graves ont été transférés à la Polyclinique". 

Pourtant, les moyens de protéger les enfants sont simples: en évitant d'emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports en commun, centres commerciaux...), en lavant régulièrement les doudous et jouets, en aérant régulièrement la pièce où il dort, en ne fumant pas à côté de lui. Et quand on est malade, se laver les mains au moins 30 secondes avec du savon avant de le toucher et ne pas l'embrasser. 

Selon le Dr. Muanza, l'épidémie va durer encore jusqu'au mois de février.