Changer d'île

CHU : Gérard Cotellon met en doute la bonne volonté des syndicats

Par Jeremy Losio / RCI.FM / 22/08/2019 - 06:14

Ce mercredi, suite au nouveau refus de négocier de la part de l'intersyndicale (UGTG/CGTG) le directeur du CHU a mis en cause la volonté des syndicats de vouloir régler le conflit rapidement.

Une conférence de presse à laquelle ont participé Gérard Cotellon, le directeur du CHU, Josette Borel-Lincertin la présidente du conseil de surveillance et Valéry Denux, la directrice de l'Agence Régionale de Santé a eu lieu ce mercredi à la maison départementale du Gosier.

C'était l'occasion pour la direction du CHU d'exprimer son mécontentement lié au refus de l'intersyndicale de reprendre les discussions, lors d'une réunion initialement prévue à 9H le matin. Un nouveau refus de négocier qui a poussé Gérard Cotellon à mettre en cause la volonté des syndicats de réellement vouloir mettre fin au conflit rapidement :

Au cours de cette conférence de presse, plusieurs sujets ont été abordés et l’exécutif du CHU a notamment fait part de sa crainte que cette grève, qui touche à l’origine simplement l’hôpital et le secteur de la santé, puisse devenir un prétexte pour créer un mouvement de grève plus global.

Mais Josette-Borel Lincertin, la Présidente du conseil de surveillance du CHU, garde espoir que cela ne soit pas le cas : "Je veux bien croire qu'il n'y a pas d'arrière-pensée et que le problème de la santé n'est pas un prétexte", a-t-elle déclaré.

Freddy Manioc, le secrétaire de la CGTG, réfute totalement les accusations de l'exécutif du CHU, et déclare que les syndicats sont tout à fait prêts à négocier :

 

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.