Coronavirus : 33 cas confirmés à ce jour

Par 18/03/2020 - 12:49
01/01/2020 - 00:00

Ce mercredi 18 mars, la Guadeloupe totalise 33 cas confirmés de COVID-19. Le seuil épidémique de 40 cas n’est pas encore franchi. Les efforts de confinement sont donc primordiaux.

    Coronavirus : 33 cas confirmés à ce jour

L’état de santé d’un des patients hospitalisé en réanimation ne nécessite plus d’être dans ce service. Il a été transféré dans le service des maladies infectieuses. À ce jour, 4 patients sont hospitalisés au CHU : 3 au service des maladies infectieuses et tropicales du CHU et 1 en réanimation. L’enquête conduite par l’ARS et Santé publique France se poursuit pour identifier les parcours des personnes confirmées COVID-19.

Les personnes contacts sont appelées au téléphone par l’équipe dédiée de l’ARS pour les informer, leur indiquer la conduite à tenir (maintien en isolement + surveillance de leur état de santé), et leur préciser les modalités de prise en charge en cas d’apparition de symptômes. La stratégie de dépistage et de prise en charge des patients en Guadeloupe découle des recommandations nationales.  Compte tenu de la circulation du virus en Guadeloupe, la proposition de dépistage des patients présentant des signes de COVID-19 est en cours d’adaptation. Cette stratégie sera diffusée en détails en suivant. Les grands principes sont les suivants : Dépistage systématique des personnes hospitalisées. Dépistage des personnes à risque suite à une évaluation médicale. Dépistage des professionnels indispensables à la continuité de service pour la population guadeloupéenne. Dépistage par des médecins sentinelles de personnes présentant des signes en ville afin d’évaluer la cinétique de l’épidémie dans la population.

Dépistage des cas sévères 

Le dépistage systématique pour la population entière n’apporterait pas de bénéfice pour les personnes qui ont des formes bénignes et mettrait en difficulté par un afflux massif d’examens le laboratoire provoquant potentiellement des retards de prise en charge pour les cas sévères. Il faut comprendre que nous sommes passés d’une stratégie d’identification de l’entrée du virus sur notre territoire à une stratégie d’identification des cas les plus sévères.

Précisions sur la chloroquine

Des informations sont diffusées dans la presse indiquant que la chloroquine pourrait être utilisée dans le traitement du COVID-19. La communauté scientifique et médicale n’est pas dans une logique d’économie et de rationalisation. Elle recherche simplement l’efficacité en l’état actuel de nos connaissances. Il n’est pas envisagé et question d’utiliser la chloroquine sans une démarche scientifique approuvée. Ce médicament a des effets secondaires et des contre-indications qu’il ne faut pas négliger. Il faut toujours dans un traitement en mesurer le bénéfice et le risque.  Or donner ce type de traitement à des personnes asymptomatiques ou peu symptomatiques pourrait présenter des risques pour leur santé. Dès qu’un traitement sera recommandé par les autorités sanitaires, il sera mis à disposition sur notre territoire.

De nouvelles livraisons de masques sont attendues

Ce jour l’analyse des demandes d’attribution complémentaire de masques est en cours. Un déstockage important va être réalisé sur la base de cette analyse et de nouvelles livraisons sont attendues sur le territoire d’ici la fin de la semaine. Il est demandé cependant à tous de respecter la doctrine car il est important de préserver cette ressource.

Tags

Commentaires

Anonyme (not verified)

Pourquoi ne pas mettre en place le traitement pour les cas graves, en cas de saturation des capacités locales en assistance respiratoire ? Là le bénéfice/risque devient essayer de sauver le patient par un moyen qui a déjà marché sur des échantillons ailleurs / laisser mourir le patient.

mer, 18/03/2020 - 13:43 Permalink

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.