Crise CHU : tout savoir sur l'hôpital de campagne, ESCRIM

Par • Mis à jour le 29/11/2017 - 20:26

Pour faire face à la crise sanitaire du CHU, un hôpital de campagne sera déployé sur le site du vélodrome Amédée Détraux à Baie-Mahault. Le dispositif ESCRIM de la Sécurité Civile a fait ses preuves lors de catastrophes naturelles.

    Crise CHU : tout savoir sur l'hôpital de campagne, ESCRIM

ESCRIM, un acronyme qui signifie Elément de Sécurité Civile Rapide d'Intervention Médicale, devrait donc être installé dans les heures qui viennent en Guadeloupe sur le site du Vélodrome Amédée Détraux, un lieu stratégique de part sa position centrale dans l’archipel.

ESCRIM est l'hôpital de campagne projetable de la Sécurité Civile française. Ce dispositif intervient dans le cadre des missions internationales de secours d'urgence à la suite de catastrophes naturelles, technologiques ou sociales. Ce dispositif aérotransportable, a notamment fait ses preuves sous nos latitudes, lors du tremblement de terre en Haïti en 2010.

Cette structure permet de fonctionner de manière autonome sur le lieu de sa projection. ESCRIM permet de développer une activité médicochirurgicale et obstétricale dans une structure de 1000 m² de tentes.

L’hôpital est opérationnel pour une durée de 2 à 8 semaines.

 ESCRIM représente des moyens matériels mais aussi humains. 75 personnes servent en effet dans cette structure, principalement des médecins, pharmaciens, infirmiers, auxiliaires sanitaires ou logisticiens. 33 d’entre eux sont des sapeurs-pompiers du Gard, rompus aux missions de secours internationales depuis 25 ans.Ils sont en charge du pôle chirurgical et des techniques d'explorations médicales et peuvent compter dans leurs rangs ou être relevés à tout moment par des sapeurs-pompiers venus d'autres SDIS.

Le reste de l'effectif, ce qui correspond à 42 personnes, est lui, fourni par les personnels de l'Unité d'Intervention de la Sécurité Civile N° 7 de Brignoles ou d'autres Formations Militaires de la Sécurité Civile. Les effectifs de l'ESCRIM seront renforcés par le personnel du CHU de Pointe à Pitre/Abymes.

En situation, le Commandement est assuré alternativement par un Officier Supérieur militaire ou sapeur pompier, le Médecin Chef étant d'origine inverse.

Enfin, il faut savoir que cette Unité ESCRIM s'inscrit dans le cadre de la réponse institutionnelle de la France à une demande d'aide internationale, à ce titre la Direction de la Sécurité Civile agit au profit et à la demande du Ministère des Affaires Etrangères qui en assume la totalité des coûts.

Une action qui se veut ambassadrice d’un certain savoir-faire français et qui peut s’articuler dans le cadre de missions de secours menées conjointement avec les autres détachements de secours européens coordonnés par le « Monitoring et Information Center » de Bruxelles.